(Seattle) Les Mariners de Seattle, en fin de compte, ont fermé leur complexe d’entraînement printanier en Arizona à cause du coronavirus. Ils ont dit à leurs joueurs de considérer les prochaines semaines comme s’ils entamaient la saison morte.

Tim Booth
Associated Press

L’équipe, à l’origine, avait choisi de garder le complexe de Peoria ouvert et de tenir des entraînements avec de petits groupes de 10 joueurs, après l’annonce du baseball majeur que le début de saison allait être retardé.

Toutefois, selon le directeur général Jerry Dipoto, à peine quelques joueurs se présentaient à ces entraînements et la plupart des membres de la formation de 40 joueurs étaient retournés à la maison.

PHOTO SUE OGROCKI, AP

Une affiche indiquant l’annulation des camps d’entraînement printaniers, le 16 mars, devant le stade Salt River Fields de Scottsdale, en Arizona, où s’entraînent les Diamondbacks de l’Arizona et les Rockies du Colorado.

La décision des Mariners s’explique aussi par le fait qu’une autre équipe avait rapporté un test positif au sein de son personnel, également en Arizona, a expliqué Dipoto en conférence téléphonique jeudi.

Un employé des Reds de Cincinnati est infecté

Mercredi, les Reds de Cincinnati, qui sont installés à Goodyear en Arizona, ont révélé qu’un employé qui travaille à longueur d’année au complexe d’entraînement a subi un test positif à la COVID-19. Tous les employés des Reds qui ont été en contact avec cette personne pendant le camp d’entraînement subissent des tests et se sont volontairement placés en isolement.

Dipoto a fait savoir qu’aucun joueur ni membre du personnel des Mariners n’a affiché des symptômes de la COVID-19.

« Nous sommes en contact avec nos joueurs tous les jours, a déclaré Dipoto. Nos équipes médicales demeurent informées à l’aide de différents moyens de communication et en ce moment, nous n’avons aucun joueur ayant montré des symptômes. »

Dipoto a également déclaré que les spécialistes du conditionnement physique de l’équipe préparent des sessions d’entraînement pour les joueurs, à l’aide de bandes élastiques résistantes, et développent un programme d’entraînement « modéré » pour les lanceurs. Toutefois, on n’en est pas à essayer d’imiter le niveau d’entraînement auquel les joueurs étaient soumis en Arizona.

« Nous avons en effet dit aux joueurs de se mettre en mode saison morte sur les plans psychologique et émotionnel, et de comprendre que nous aurons amplement le temps d’intensifier l’entraînement lorsque nous reprendrons le collier. Nous n’allons pas demander aux joueurs de passer de zéro à 60 en claquant du doigt. »