(Arlington) La relève des Dodgers de Los Angeles a tenu le coup et l’équipe a défait les Rays de Tampa Bay 4-2, dimanche soir, lors du cinquième match de la Série mondiale.

La Presse Canadienne

Les Dodgers ont pris les devants 3-2 dans cette Série mondiale et ils auront l’occasion d’en finir mardi soir au Globe Life Field, le domicile des Rangers du Texas. Les Dodgers tentent de remporter les grands honneurs pour une première fois depuis 1988.

Les Rays ont annoncé que le gaucher Blake Snell, qui a gagné le deuxième affrontement, sera d’office pour ce sixième match. Tony Gonsolin sera le partant du côté des Dodgers.

Contrairement à la veille, quand le stoppeur Kenley Jansen a permis à Brett Phillips de donner une victoire dramatique de 8-7 aux Rays, les releveurs des Dodgers ont blanchi leurs adversaires pendant trois manches et un tiers.

Dustin May, Victor Gonzalez et Blake Treinen ont tour à tour limité la formation floridienne à deux coups sûrs et un but sur balles. Treinen a d’ailleurs enregistré son premier sauvetage des séries. Max Muncy avait mis la table pour les releveurs des Dodgers en donnant un coussin de deux points à son équipe, en cinquième manche. Alors qu’il faisait face à un compte complet, Muncy a solidement frappé une balle rapide du partant des Rays, Tyler Glasnow, loin dans les gradins du champ droit pour porter la marque à 4-2.

Le partant des Dodgers, Clayton Kershaw, a déjà eu sa part d’ennuis en séries, mais pour un deuxième match de suite en Série mondiale, il a fait du bon travail au monticule. Il a alloué deux points, cinq coups sûrs et deux buts sur balles en cinq manches et deux tiers. Glasnow a vu un peu plus de circulation sur les sentiers. Il a accordé quatre points, six coups sûrs et trois buts sur balles en cinq manches pour les Rays.

Pour un troisième match consécutif, les Dodgers ont marqué un point en première manche, mais cette fois, il n’a pas été le résultat d’un circuit.

Mookie Betts a réussi un double et il n’est pas resté longtemps sur les sentiers parce que Corey Seager a frappé un simple seulement deux tirs plus tard. Alors qu’il y avait deux retraits et deux prises contre Cody Bellinger, Glasnow lui a envoyé une courbe à son goût et le voltigeur des Dodgers a porté la marque à 2-0.

La formation de Los Angeles est revenue à ses bonnes habitudes en deuxième manche, utilisant la longue balle pour ajouter un point à son total. Joc Pederson n’a laissé aucun doute en catapultant un tir de Glasnow par-dessus la clôture du champ centre pour accentuer l’avance à 3-0.

Légèrement déstabilisés par Kershaw lors des deux premières manches, les Rays ont pris vie en troisième. Kevin Kiermaier a obtenu un simple et il a croisé le marbre quand Yandy Diaz a cogné un triple après un retrait.

La jeune sensation Randy Arozarena a ensuite poussé Diaz à la plaque à la suite d’un simple dans la gauche. Ce 27e coup sûr d’Arozarena a établi un record des Majeures pour le plus haut total en séries. Il a dénoué l’impasse avec Pablo Sandoval, qui avait réalisé l’exploit en 2014. La veille, Arozarena avait aussi établi un record des séries grâce à un neuvième circuit.

Les Rays ont une fois de plus animé le spectacle en quatrième manche. Manuel Margot a soutiré un but sur balles et son agressivité sur les sentiers lui a permis de se rendre au troisième coussin en raison d’une erreur du joueur de deuxième but Chris Taylor. Installé au troisième but, Margot a tenté de voler le marbre et il a tout juste été épinglé par le receveur Austin Barnes. Il s’agissait de la première tentative de vol de marbre en Série mondiale depuis celle de Brad Fullmer, en 2002. Cette occasion ratée a ouvert la porte à Muncy et aux Dodgers.

Les Rays se retrouvent quant à eux en Série mondiale pour la deuxième fois de leur histoire. Ils s’étaient inclinés contre les Phillies de Philadelphie à leur seule autre présence, en 2008.