Le membre du Temple de la renommée du baseball Bob Gibson, ex-lanceur étoile des Cardinals de St. Louis qui a gagné lors de sept départs d’affilée en Série mondiale, est décédé vendredi. Il était âgé de 84 ans.

Hillel Italie
Associated Press

Les Cardinals ont confirmé le décès de Gibson peu de temps après leur revers de 4-0 face aux Padres de San Diego en séries éliminatoires. Gibson, qui a conclu la saison 1968 avec une moyenne de points mérités de 1,12, a perdu une longue bataille avec un cancer du pancréas dans sa ville natale d’Omaha, au Nebraska.

Il est décédé le jour du 52e anniversaire de l’une de ses meilleures performances, quand il a retiré 17 frappeurs sur des prises, un record de la Série mondiale, lors du premier match de la Série mondiale de 1968 face aux Tigers de Detroit.

Reconnu comme l’un des compétiteurs les plus féroces du baseball, Gibson a passé l’ensemble de sa carrière de 17 saisons avec les Cardinals. Il a remporté deux fois le trophée Cy-Young et a été nommé joueur par excellence de la Série mondiale lors des conquêtes de 1964 et 1967.

Les Cardinals sont arrivés à court d’un autre championnat en 1968, mais Gibson a été élu joueur par excellence de la Ligue nationale et le Baseball majeur a modifié ses règles, craignant qu’il continue à dominer de manière trop outrageuse les frappeurs adverses.

Le décès de Gibson survient moins d’un mois après celui de l’un de ses coéquipiers de longue date : le voltigeur et membre du Temple de la renommée Lou Brock. Un autre grand lanceur de son époque, Tom Seaver, est décédé tard en août.