(Kansas City) Le voltigeur des Royals de Kansas City Alex Gordon, l’ex-premier choix qu’on a cru être un flop, mais qui est devenu un joueur étoile, a annoncé jeudi qu’il se retirerait à la conclusion de la saison.

Dave Skretta
Associated Press

Deuxième choix au total en 2005, il a fait ses débuts dans les Majeures deux ans plus tard. Après quelques années à faire la navette entre les ligues mineures et les Majeures, il est passé du troisième but au champ extérieur, où il a finalement connu le succès.

Il a finalement joué toute sa carrière de 14 saisons avec les Royals, devenant seulement le troisième joueur de position à jouer aussi longtemps pour le club, après George Brett et Frank White.

Celui qui a participé à trois matchs des étoiles est le meneur de tous les temps des Royals après avoir été atteint 121 fois par des lancers (il reste quatre matchs à disputer). Il vient également au troisième rang pour les buts sur balles (682), au quatrième pour les circuits (190), au cinquième pour les doubles (357) et au sixième rang pour les matchs disputés (1749).

S’il n’a jamais complètement répondu aux attentes des Royals offensivement — il affiche des moyennes de ,257/,338/,411 en carrière —, il est devenu un des meilleurs joueurs défensifs à force de travail acharné. Il est le seul voltigeur à avoir remporté sept Gants d’Or sur une période de neuf saisons. Seul White, avec huit, en a gagné plus que lui chez les Royals.

Avec les Royals, il a participé à deux Séries mondiales, en 2014 et 2015, remportant la dernière aux dépens des Mets de New York.