(Chicago) Lucas Giolito a réussi le premier match sans point ni coup sûr de la saison écourtée du Baseball majeur, aidant les White Sox de Chicago à vaincre les Pirates de Pittsbugh 4-0, mardi soir.

La Presse canadienne

Devant des gradins vides au Guaranteed Rate Field, Giolito a retiré 13 frappeurs sur des prises et il n’a permis qu’à un seul coureur de se rendre sur les sentiers.

Les cris de ses coéquipiers ont été faciles à entendre quand le voltigeur de droite Adam Engel a capté une flèche d’Erik Gonzalez pour enregistrer un dernier retrait de la rencontre.

« J’ai travaillé pour ce genre de match depuis un bon moment déjà et c’est très plaisant de voir que nous avons pu le réussir », a exprimé Giolito.

Sélectionné au match des étoiles l’an dernier, Giolito (3-2) a égalé un sommet en carrière pour les retraits sur trois prises. Il avait réussi l’exploit à son dernier départ, contre les Tigers de Detroit.

Seulement un but sur balles à Gonzalez pour amorcer la quatrième manche a pu empêcher le droitier de 26 ans d’être parfait. Giolito a effectué 101 lancers pour disposer des Pirates, qui ont amorcé l’affrontement avec la pire moyenne au bâton combinée des Majeures (,229).

Les joueurs des White Sox se sont dirigés vers le monticule pour célébrer le premier match sans point ni coup sûr de la carrière de Giolito. Ce dernier a enlacé le receveur James McCann lorsqu’il a réalisé l’exploit.

Giolito était parfaitement au courant de ce qui était à l’enjeu lors des dernières manches.

« Après la septième manche, il restait six retraits et je regardais qui je devais affronter. Tout ça est devenu très, très possible, a-t-il déclaré. Et ensuite, nous avons pu l’accomplir. »

Giolito a laissé savoir que son approche n’avait jamais changé au fil des manches.

« Je tentais simplement de garder la même routine mentale lors de chaque lancer. Un tir à la fois. J’étais pleinement concentré et l’exécution était parfaite. Directement dans la cible », a-t-il observé.

Giolito a réussi le 19e match sans point ni coup sûr de l’histoire des White Sox et un premier depuis que Philip Humber a lancé un match parfait contre les Mariners de Seattle, en 2012.

Il s’agit de la septième fois que les Pirates sont blanchis de la sorte. Max Scherzer, des Nationals de Washington, avait réussi un match sans point ni coup sûr contre eux en 2015.

Le joueur d’arrêt-court des White Sox Tim Anderson a réalisé un superbe jeu défensif aux dépens de Bryan Reynolds, en septième manche, pour garder l’exploit en vie. Il a été aidé de son coéquipier au premier coussin Jose Abreu.

En neuvième manche, Gonzalez a frappé une solide flèche vers Engel, qui a capté la balle en course à la hauteur des genoux.

« J’avais l’impression que j’avais réussi un coup sûr, a mentionné Gonzalez. J’étais un peu fâché de cette présence au marbre parce que tu ne veux pas faire partie de l’histoire. »

Giolito a porté à 30-28 sa fiche dans les Majeures. Il a effectué ses débuts avec les Nationals, en 2016, avant d’être échangé aux White Sox dans une transaction impliquant le voltigeur Adam Eaton.

Giolito a réussi le premier match sans point ni coup sûr au Guaranteed Rate Field depuis 2011, quand le lanceur des Twins Francisco Liriano avait fait le coup aux White Sox.

Les White Sox, qui ont remporté huit de leurs neuf dernières sorties, ont mis fin à la séquence de trois gains des Pirates.