(New York) Le Baseball majeur a annoncé mardi que les Marlins de Miami ne joueront pas avant lundi prochain.

Steven Wine
La Presse canadienne

Leurs rencontres de lundi et mardi à domicile contre les Orioles de Baltimore avaient déjà été annulées. Celles à Baltimore, mercredi et jeudi, ainsi que la visite des Nationals de Washington, de vendredi à dimanche, ont été ajoutées à cette liste.

Les joueurs des Nationals, au cours d’un scrutin mené mardi matin en présence du gérant, Dave Martinez, et du directeur général, Mike Rizzo, avaient indiqué leur refus de se rendre en Floride pour cette série du week-end.

La MLB croit qu’il est plus prudent de permettre aux Marlins, dont 15 de leurs joueurs ont maintenant contracté la COVID-19, de se concentrer sur les soins à apporter à leurs joueurs et de préparer leur retour au jeu la semaine prochaine.

Quatre joueurs de plus des Marlins ont subi un test de détection à la COVID-19 positif, mardi, a appris l’Associated Press d’une source au fait de la situation. Cette personne a refusé d’être identifiée, car les résultats de ces tests n’ont pas encore été rendus publics.

L’éclosion dans le vestiaire des Marlins a des répercussions sur d’autres matchs de la saison 2020. Ainsi, le reste de la série devant opposer les Yankees de New York aux Phillies de Philadelphie, mercredi et jeudi, a été annulée. Le premier match, lundi, avait aussi été reporté. Les Yankees devaient occuper le vestiaire que venaient de quitter les Marlins au Citizens Bank Park.

Afin de donner une plus grande marge de manœuvre au Baseball majeur pour la refonte du calendrier, les Yankees affronteront les Orioles à Camden Yards mercredi et jeudi. D’autres changements au calendrier pour la semaine du 3 août seront annoncés plus tard cette semaine.

Les Marlins se sont soumis à une nouvelle ronde de tests mardi. L’éclosion au sein de leurs rangs a remis sur le plancher la question des pôles de jeu, une stratégie que la MLB a décidé de ne pas mettre en place, tout comme la NFL pour sa saison à venir.

Le département de Santé publique de Philadelphie a indiqué travailler de concert avec les Marlins et les Phillies afin de retracer toute personne qui aurait été en contact avec les joueurs ayant contracté le virus pour éviter une plus importante propagation. Aucun joueur des Phillies n’a subi un contrôle positif jusqu’ici.

« Il y a une peur réelle, il y a beaucoup d’anxiété chez moi, chez tous mes coéquipiers », a affirmé mardi Ryan Braun, des Brewers de Milwaukee.

« Je pense que nous avons trouvé qu’il a été très difficile de se concentrer sur le baseball au cours des deux derniers jours. »

Dans la foulée d’une éclosion du virus qui a infecté la moitié de l’équipe des Marlins, Braun a déclaré que les joueurs ne cessent de se demander s’ils devraient continuer de jouer.

Pendant ce temps, le gérant des White Sox de Chicago, Rick Renteria, a pu reprendre ses fonctions à temps pour le match des siens, à Cleveland.

Il est resté en isolement durant 24 heures, car au réveil, lundi, il avait une légère toux et de la congestion nasale.

Renteria a subi des tests dans un hôpital de Cleveland. Il a obtenu un test négatif pour la COVID-19.

Il est arrivé au Progressive Field une heure et demie avant le début d’un programme double.

Plan à réviser

Le Baseball majeur et le syndicat ont eu des discussions, lundi, car certains aspects des protocoles ont été largement ignorés au cours des quatre premiers jours de la saison, tels que les interdictions des gestes d’encouragement et les célébrations physiques.

La NBA et la LNH reprendront leurs saisons dans des environnements de « bulles », le basketball à Lake Buena Vista, en Floride, et le hockey à Toronto et à Edmonton.

« La NBA et la LNH ont un avantage : un plus petit nombre de joueurs, une période de temps plus courte, a noté Manfred. Je comprends pourquoi ils ont fait ce qu’ils ont fait. Je ne suis tout simplement pas sûr que cela fonctionnait pour nous. »

La NFL a choisi de ne pas créer un environnement de bulle alors que les camps d’entraînement s’ouvriront bientôt en vue de la saison à venir.

Sur son site internet, la MLB précise que plus de 6400 tests ont été menés depuis le 24 juillet et que les 29 autres équipes des Majeures n’ont pas eu de nouveau cas positif. En date du 23 juillet, 99 des 32 640 échantillons récoltés — 0,3 % — se sont avérés positifs.

« Les circonstances difficiles entourant un club renforcent le besoin d’être rigoureux avec les protocoles mis en place de toutes les façons, autant sur le terrain qu’à l’extérieur, lit-on sur MLB.com. Nous allons continuer de renforcer nos protocoles et ferons les ajustements nécessaires. »

– Avec MLB.com et l’Associated Press