(Atlanta) Les Braves d’Atlanta ont la mèche courte. Peut-être en raison de la saison écourtée ? Quoi qu’il en soit, le lanceur Mike Foltynewicz en a payé le prix.

Paul Newberry
Associated Press

Après une sortie atroce face aux Rays de Tampa Bay lundi — six points sur trois circuits et quatre buts sur balles en trois manches et un tiers — les Braves l’ont désigné pour assignation, rompant ainsi les liens avec le droitier de 28 ans qui a participé au match des étoiles en 2018 et amorcé deux rencontres en séries de sections l’an dernier.

Il s’agit d’un dénouement surprenant pour un lanceur qui doit normalement commencer les meilleures années de sa carrière, un droitier rempli de talent, sans blessure et qui n’a pas le droit à l’autonomie avant 2022.

En agissant de la sorte, les Braves disposent de 10 jours pour conclure une transaction, bien que le retour sera moindre que ce qu’un lanceur avec la fouille de route de Foltynewicz rapporte habituellement.

Si les Braves ne peuvent conclure une transaction, le lanceur sera soumis au ballottage.

En raison de ce qu’il a démontré pendant le camp estival et sa première sortie, les Braves ont estimé qu’ils n’avaient d’autres choix que de le retirer de leur formation des 40 joueurs et de leur groupe de 60 joueurs pouvant être utilisés au cours de cette saison écourtée.

Alors qu’il avait l’habitude de lancer des rapides autour de 95-96 milles à l’heure, Foltynewicz peinait avec à la fois sa vélocité et son contrôle face aux Rays, poursuivant une tendance qui s’était installée dans les matchs intraéquipes et préparatoires face aux Marlins, la semaine dernière.

L’ex-choix de premier tour des Astros de Houston en 2010 était perçu comme un espoir de premier plan quand il est passé aux Braves en 2015, alors que l’équipe effectuait une refonte complète de ses effectifs.

En sept saisons avec les Astros et les Braves, il a compilé une fiche de 44-42 avec une moyenne de points mérités de 4,33. Il a connu sa meilleure campagne en 2018, avec une fiche de 13-10 et une m. p. m. de 2,85, deux matchs complets et un jeu blanc, en plus d’obtenir plus de 200 retraits sur des prises (202) pour la seule fois de sa carrière, en 183 manches lancées.