(Anaheim) La 20e saison dans les Majeures d’Albert Pujols est sur le point de s’amorcer. Lorsque ce sera le cas, le puissant cogneur de 40 ans des Angels de Los Angeles deviendra sûrement le plus vieux joueur du circuit.

Greg Beacham
Associated Press

Bien que le temps ait réduit petit à petit l’énorme talent de Pujols, il n’a jamais cru que son âge avancé allait l’empêcher de montrer de bonnes statistiques.

Sa diminution de production globale au cours des dernières années a été compensé par des statistiques constantes en puissance, et elles n’ont rien fait pour atteindre sa confiance.

Après avoir composé avec des blessures qui l’ont ralenti dans les premières saisons de son contrat de 10 ans avec les Angels, Pujols ne s’est pas senti aussi bien depuis des années. Il espère maintenant que les Angels signeront leurs premières victoires en séries depuis qu’il s’est joint à l’équipe.

« Lorsque tu n’as plus cette faim, cette joie et cette passion de venir au parc et de jaser avec tes coéquipiers, c’est à ce moment que tu te retires, a dit Pujols. Le baseball te laissera savoir si le temps est venu. J’ai encore ce sentiment comme si j’étais avec les Cardinals en 2001, quand je suis venu au camp pour me tailler une place avec cette équipe. »

Pujols est encore un joueur clé de la formation des Angels, même si ses statistiques sur la côte ouest n’ont jamais atteint celles qu’il a montrées à St. Louis. Il a hâte de poursuivre sur la lancée de la dernière saison, quand ses 23 circuits lui ont permis de s’arrêter à seulement quatre de Willie Mays (660) et du cinquième échelon de l’histoire du baseball majeur.

Pujols croit qu’il peut revenir en force parce qu’il est en santé. Deux ans se sont écoulés depuis qu’il a subi trois interventions chirurgicales nécessaires après la saison 2018.

« Le fait d’être en santé m’a amené encore plus de joie envers ce sport, a-t-il affirmé. Demandez à n’importe quel athlète, quand tu commences à subir des blessures et à vivre des moments difficiles, tu commences à douter de toi. Maintenant que je suis en santé, je me dis que je me sentais comme ça à 25 ans. »

Pujols devrait être le joueur de premier but régulier des Angels cette saison, selon le nouveau gérant Joe Maddon. Ce dernier comprend les limites, mais aussi les qualités exceptionnelles de Pujols.

« Tout ce qu’il veut, c’est la victoire, a exprimé Maddon. Il a atteint ce haut niveau et il a gagné en séries. Je le vois courir sur et hors du terrain, il a ce désir depuis tant d’années. »

Pujols pense qu’il peut rester en santé tout en poussant son corps à la limite lors de cette saison écourtée, réalisant l’importance de chaque présence au bâton.

« Dès le premier match, tu dois être prêt à jouer, a-t-il affirmé. Tu n’as pas beaucoup de matchs pour te réveiller. C’est une courte saison. Tu dois prendre chaque partie comme si c’était la dernière de ta vie. »

Pujols a reçu plusieurs éloges au début de la pandémie, lorsqu’il a accepté de payer pendant cinq mois les salaires des employés des Angels en République dominicaine. Les Angels ont été particulièrement agressifs parmi les équipes des Majeures pour réduire les dépenses pendant la pandémie, en mettant en congé ou en licenciant des employés.

Pujols assure qu’il n’a pas signé les chèques pour s’attirer les éloges ou parce qu’il s’agissait de ses compatriotes.

« Je ressentais dans mon cœur que j’étais capable d’aider ces personnes, a insisté Pujols. C’est quelque chose qui était nécessaire à mon avis. »