(Toronto) Alors que le Baseball majeur n’a pas encore proposé un modèle de ville-pôle pour une possible saison 2020, les Blue Jays de Toronto pourraient devoir trouver un site à l’extérieur du Canada pour jouer leurs matchs à domicile.

La Presse canadienne

Lorsque questionnée sur les chances que les Blue Jays s’entraînent ou jouent des matchs à Toronto pendant la pandémie de la COVID-19, l’administratrice en chef de la santé publique au Canada n’a pas soulevé la possibilité de lever les restrictions liées aux quarantaines.

Selon la docteure Theresa Tam, lorsque les joueurs reviennent pour l’entraînement, ils sont soumis à une quarantaine de 14 jours. Elle a par ailleurs ajouté que lorsque les équipes se rassemblent, il existe des concepts de cohortes et de quarantaine de groupe en vertu desquels les joueurs doivent demeurer ensemble et ne poser aucun risque à eux-mêmes ou à la population environnante.

Le gouvernement du Canada a levé la quarantaine de 14 jours pour Vancouver, Edmonton et Toronto, qui sont perçues comme des villes-pôles potentielles pour le tournoi de la Coupe Stanley, approuvant la proposition de quarantaine de groupes de la LNH pour les joueurs entrant au Canada.

Alors que des équipes entreraient et sortiraient régulièrement du Canada lors d’une possible saison de baseball de 60 matchs sans spectateurs, l’approche de la LNH serait impossible à copier.

Le docteur David Williams, médecin-hygiéniste en chef de l’Ontario, a dit ne pas avoir reçu une proposition précise du Baseball majeur pour jouer des matchs au Canada.

Selon certaines rumeurs, la ville de Dunedin en Floride, où les Blue Jays tiennent leur camp d’entraînement, et le Tropicana Field, le domicile des Rays de Tampa Bay, sont deux endroits ayant été mentionnés comme domicile potentiel de la seule équipe canadienne du Baseball majeur.

Les Blue Jays n’avaient pas immédiatement répondu à une demande de commentaires. L’équipe n’a pas dit si elle va s’entraîner à Toronto ou ailleurs.