(New York) Les autorités du baseball majeur envisagent de produire unilatéralement un calendrier de 60 parties, qui serait son plus court depuis 1878, après que l’Association des joueurs eut rejeté une entente négociée comptant le même nombre de matchs.

Ronald Blum
Associated Press

Six jours après que le commissaire Rob Manfred et le directeur de l’Association des joueurs, Tony Clark, eurent mené des négociations pour augmenter de dix à 16 le nombre d’équipes admises dans les séries éliminatoires, étendre l’utilisation du frappeur désigné aux matchs impliquant des clubs de la Ligue nationale et tenter une expérience en plaçant un coureur au deuxième but au début de chaque manche supplémentaire, l’entente a été rejetée par le comité exécutif de l’Association des joueurs dans une proportion de 33-5 lundi.

« Il est évident que nous sommes déçus de ce développement », a déclaré le baseball majeur dans un communiqué.

« Le cadre suggéré fournissait une opportunité au baseball majeur et à ses joueurs de travailler ensemble pour confronter les difficultés et les défis que présente la pandémie. Il donnait à nos partisans une chance de voir un nouveau et excitant format de séries éliminatoires. Et il offrait aux joueurs des bénéfices significatifs. »

Les principaux propriétaires du baseball majeur ont approuvé l’initiative d’imposer un calendrier de 60 matchs, si les derniers arrangements peuvent être mis en place, selon ce qu’a appris l’Associated Press d’une personne au courant de la décision. Cette personne s’est confiée sous le sceau de l’anonymat parce qu’aucune annonce n’avait été faite.

Par ailleurs, le baseball majeur a demandé au syndicat de confirmer d’ici 17 h mardi si les joueurs peuvent se rapporter à l’entraînement et si l’Association des joueurs va accepter le manuel d’opération lié aux protocoles portant sur la santé et la sécurité.

Le calendrier serait le plus court depuis la troisième saison de la Ligue nationale.

Le syndicat a annoncé son refus, et le vote a été confirmé par une personne au fait de cette rencontre, et qui s’est confiée à l’Associated Press sous le sceau de l’anonymat parce que le résultat du scrutin n’avait pas été rendu public.

La décision élimine aussi une cagnotte de 25 millions pour les joueurs en vue des séries éliminatoires et une somme de 33 millions en avance de salaires pour 769 joueurs au bas de l’échelle salariale.

« C’est la mort absolue pour cette industrie si elle continue d’agir comme elle l’a fait jusqu’à maintenant. Les deux côtés », a écrit le lanceur Trevor Bauer, des Reds de Cincinnati, dans un rare exemple d’un joueur critiquant le syndicat.

« Nous menons l’autobus tout droit vers la falaise. Comment cela peut-il être bon pour les gens impliqués ? La COVID-19 nous plaçait déjà devant une situation où tout le monde était perdant et nous avons trouvé un moyen de l’empirer. Incroyable. »

Dans un communiqué, le syndicat a déclaré que « le comité avait réaffirmé le désir des joueurs de retourner au travail aussi tôt et de façon aussi sécuritaire que possible. »

« À cet égard, nous prévoyons mettre au point avec le Baseball majeur, dans les prochains jours, des protocoles élaborés en matière de santé et sécurité, et nous attendons des nouvelles de la ligue sur la reprise des camps d’entraînement et une proposition de calendrier pour 2020 », a déclaré le syndicat.