Le frappeur de puissance des Twins du Minnesota, Miguel Sano, affirme être victime d’extorsion, après avoir été accusé de kidnapping et d’agression.

Associated Press

Les Twins ont mentionné jeudi qu’ils étaient au courant des évènements et les déclarations rapportés dans le quotidien El Nuevo Diario et qu’ils s’affairent encore à obtenir des informations à propos de la situation dans laquelle se trouve Sano. Ce dernier a signé un contrat de trois ans et 30 millionsUS en janvier et jouera au premier but si la saison 2020 se met en branle dans les Ligues majeures.

El Nuevo Diario a rapporté qu’Odalis Ramos, un avocat, a accusé Sano et trois de ses amis de kidnapping, d’agression et de menace de pendre son client, Raudy Omar Sanchez de la Cruz, lors d’un incident qui se serait produit le mois dernier à San Pedro de Macoris, la ville natale du joueur étoile âgé de 27 ans.

Sano a nié les accusations contenues dans l’article. Il a même indiqué que Sanchez de la Cruz était impliqué dans une agression sexuelle sur une jeune femme de sa famille.

Le bureau du procureur local a établi l’audience au 25 juin, a précisé El Nuevo Diario. Sano a confié au quotidien que Ramos lui a demandé une rançon de 10 millions de pesos dominicains (environ 230 000 dollars canadiens), pour retirer sa plainte. Sano a ajouté qu’il déposera une poursuite de 30 millions de pesos (680 000 dollars canadiens) en dommages et intérêts contre Ramos.

La saison dernière, après une saison 2018 décevante, Sano a rebondi en frappant 34 circuits en seulement 105 matchs. Sa saison a été écourtée puisqu’il s’est lacéré un talon après avoir célébré la conquête du championnat de la ligue hivernale de son équipe en République dominicaine, peu avant le début des camps dans les Ligues majeures.