(Paris) Le syndicat des joueurs de la MLB a indiqué samedi avoir refusé la dernière proposition salariale des propriétaires de clubs pour démarrer la saison, et les a pressés de présenter un calendrier des matchs, en l’absence d’accord entre les parties.

Agence France-Presse

« Malheureusement, il semble que la poursuite du dialogue avec la ligue (MLB, qui relaie les intérêts des propriétaires, NDLR) serait futile », a regretté dans un communiqué Tony Clark, le président de la MLBPA. « Il est temps de reprendre le travail. Dites-nous quand et où », a-t-il encore enjoint. Selon ESPN, le syndicat a demandé à être informé des intentions de la Ligue au plus tard lundi.

La saison devait commencer fin mars, mais la pandémie de coronavirus l’en a empêchée.

Fin mars, les joueurs avaient accepté de sacrifier près de 50 % de leurs salaires si la saison était réduite à 82 matchs, soit environ de moitié.

La MLB fait depuis valoir qu’elle perdrait de l’argent si les joueurs étaient payés au prorata convenu, a fortiori sans source de revenus provenant de la billetterie, les matchs devant se jouer à huis clos.

Dans ce contexte, la ligue a récemment soumis une nouvelle proposition salariale aux joueurs : 72 rencontres seraient disputées, et les joueurs percevraient 70 % de leur salaire au prorata du nombre de matchs joués.

« Notre objectif premier est de jouer la saison la plus complète possible, dès que possible et de la manière la plus sûre qui soit. Les joueurs ont renoncé à plusieurs milliards pour y parvenir », a réagi samedi la MLBPA.  

Face à la saignée financière provoquée par la COVID-19, « nous avons fait des propositions additionnelles destinées à injecter de nouvelles recettes dans l’industrie […] Ces efforts sont tombés dans l’oreille d’un sourd », a attaqué le syndicat.

« Nous sommes déçus que la MLBPA ait choisi de ne pas négocier de bonne foi au sujet de la reprise du championnat, après que la MLB a soumis trois propositions successives offrant aux joueurs, aux clubs et à nos supporters un épilogue amiable à cette situation très difficile », a déploré la ligue dans un communiqué.

Selon la MLB, les deux parties à l’accord signé en mars étaient d’accord sur le fait qu’il n’était valable que si les supporters pouvaient assister aux matchs.  

« Nous allons évaluer le refus du syndicat d’adhérer aux termes de l’accord de mars et, après avoir consulté les propriétaires, déterminer la meilleure manière de proposer à nouveau du baseball à nos supporters », a conclu la ligue, qui espère reprendre le championnat le 4 juillet.