Baseball Québec a dévoilé lundi un plan de relance en sept étapes — sept manches — dans l’objectif de permettre aux jeunes de pouvoir retourner sur les terrains cet été.

La Presse canadienne

Ce plan est toutefois conditionnel aux mesures sanitaires gouvernementales. Aucune date pour le début de la première phase n’a été annoncée lors de la présentation du projet.

« La situation étant hautement imprévisible, nous préférons ne pas nous avancer sur des dates précises, a dit le directeur général de Baseball Québec, Maxime Lamarche, lors de la présentation. Il est difficile de prévoir quand la première manche pourrait débuter et il est tout aussi compliqué de prédire combien de temps chaque manche pourrait durer. L’important, c’est que l’équipe de Baseball Québec est prête à toute éventualité et en conformité avec les consignes du gouvernement, nous serons en mesure d’offrir la possibilité à nos joueurs et joueuses de mettre le pied sur le terrain. »

Chaque équipe devra être supervisée par un « M. Net » ou une « Mme Net », qui devra s’assurer que les consignes sanitaires sont respectées.

Ces mesures incluent notamment l’utilisation de son propre équipement — casque, gants, bâton, bouteille d’eau, etc. — et le lavage des mains entre chaque demi-manche. Les joueurs n’auront pas le droit de mâcher de la gomme ou des graines de tournesol ou de faire des poignées de main.

Ils devront aussi arriver au terrain déjà dans leur uniforme puisque les vestiaires seront fermés.

Baseball Québec recommande aussi la présence d’un seul parent ou accompagnateur et décourage le covoiturage.

Les entraîneurs et officiels seront encouragés à porter des masques. Un seul arbitre sera employé pour les matchs au niveau Atome et Moustique B, tandis qu’il y aura deux arbitres pour les autres niveaux.

Les vols de but seront permis seulement à partir des niveaux Pee-Wee A-AA, Bantam et Midget, mais les joueurs ne pourront pas quitter le but avant que le lanceur commence sa motion pour éviter que le joueur de champ reste à proximité du coureur.

Avant de se rendre à des situations de matchs, plusieurs étapes devront être franchies.

La première manche du plan de Baseball Québec consiste seulement à l’organisation d’exercices individuels dans l’objectif de développer les habiletés motrices des jeunes.

Ils travailleront en groupe d’une capacité maximum de 15 personnes, incluant les entraîneurs et parents qui aident sur le terrain. Il n’y aura pas d’échange de balle pendant cette phase. Les frappeurs devront utiliser des tés à balle et les lanceurs devront viser des cibles.

La deuxième manche permet le début d’échanges de balle dans ces groupes de 15 personnes et a pour objectif la formation des équipes grâce à des ateliers qui permettent le développement des habiletés techniques. Les receveurs peuvent être employés seulement dans l’enclos et non au marbre près du frappeur, par mesure de distanciation physique.

La troisième manche signifie le début des entraînements par équipe avec contacts limités, mais pas de receveur au marbre ou de retraits en appliquant le gant. Dans le cas d’entraînement en situation de partie, des lignes de non retour seront tracées pour éviter les retraits touchés.

La quatrième manche permettra le début des matchs préparatoires au sein des associations et des retraits touchés. Le receveur au marbre sera aussi permis.

La cinquième manche marquera le début des saisons régionales. Les ligues interrégionales pourront s’ébranler seulement à la sixième manche.

La septième manche marquera la présentation des championnats et tournois provinciaux, en espérant ensuite un retour à la normale en 2021.

Lors de la présentation sur Facebook, Lamarche a noté que le processus de relance pourrait sauter des étapes, selon les restrictions gouvernementales en place. Il a aussi affirmé qu’il comprenait que ces mesures pouvaient paraître contraignantes, mais qu’elles avaient pour objectif de permettre aux jeunes de sortir de la maison et de socialiser, pour le bien de leur santé physique et mentale.