(New York) Les joueurs des Ligues majeures de baseball auraient l’intention de suggérer une augmentation du nombre de matchs cette saison tout en maintenant leur demande de toucher l’ensemble de leur salaire au pro rata du nombre de parties jouées, ont indiqué des personnes au courant des discussions à l’Associated Press.

Ronald Blum
Associated Press

Max Scherzer, l’as partant des Nationals de Washington, a publié une déclaration tard mercredi soir, qualifiant d’inacceptable la proposition des propriétaires visant à impose de nouvelles coupures de salaires.

Scherzer est l’un des huit joueurs faisant partie du sous-comité exécutif de l’Association des joueurs.

Un jour après que les Ligues majeures eurent suggéré une baisse des salaires selon leur importance dans le contexte de la présentation d’une demi-saison sans spectateurs, le syndicat des joueurs a organisé une conférence téléphonique à laquelle ont participé son conseil d’administration, les représentants des joueurs de chaque équipe, ainsi que leurs adjoints, ont précisé les sources de l’Associated Press.

Ces personnes ont partagé ces informations à l’Associated Press sous le couvert de l’anonymat parce que les détails de la rencontre n’ont pas été dévoilés publiquement.

Scherzer, parmi les joueurs les mieux payés au baseball, a confirmé la tenue de la conférence téléphonique sans dévoiler quels étaient les participants.

« Après avoir parlé des plus récents développements avec le reste des joueurs, il n’y a aucun besoin de discuter avec le Baseball majeur de toute autre réduction des compensations », a-t-il écrit sur Twitter.

« Nous avons négocié une réduction de salaire dans une formule au pro rata, et il n’y a aucune raison d’accepter une deuxième baisse de salaire à partir de l’information que détient le syndicat à l’heure actuelle. Je suis content de voir que d’autres joueurs manifestent le même point de vue, et croient que la stratégie économique du Baseball majeur changerait complètement si toute la documentation devait être rendue publique », a-t-il ajouté.

On ne savait pas encore quand le syndicat allait répondre à l’offre des Ligues majeures, ont indiqué les sources de l’AP.

Selon la proposition soumise mardi, les étoiles comme Mike Trout et Gerrit Cole perdront le plus d’argent, soit environ 77 % des 36 millions qui leur étaient dus cette saison.

Un joueur gagnant 1 million ou moins recevrait au moins 43 % de son salaire selon l’échelle à six plateaux. Environ 460 des quelque 900 joueurs au sein des formations ou sur la liste des blessés lorsque les camps ont été interrompus en mars en raison de la pandémie de la COVID-19 touchaient 1 million ou moins.

Trout et Cole encaisseraient environ 8 millions chacun. Nolan Arenado verrait son salaire passer de 35 millions à 7,84 millions.

« Stratégie intéressante pour faire passer les meilleurs joueurs comme les méchants garçons », a dit le lanceur des Brewers de Milwaukee Brett Anderson dans un gazouillis.

Le syndicat des joueurs a qualifié la proposition « d’extrêmement décevante ». Il soutient que les joueurs ont déjà accepté le 26 mars dernier un salaire au pro rata proportionnel au nombre de matchs joués et qu’ils n’ont pas à renégocier.

Les Ligues majeures souhaitent lancer une saison de 82 matchs autour du 4 juillet dans des stades sans spectateurs. Elles soutiennent qu’elles perdront des milliards de dollars en revenus en jouant les matchs à huis clos.

Le chef du syndicat, Tony Clark, n’a pas commenté publiquement l’offre des Ligues majeures et se tient loin des regards depuis mars.

Une saison avec plus de matchs permettrait aux joueurs de toucher une part plus importante de leur salaire original. Les Ligues majeures soutiennent que les équipes vont perdre 640 000 $ par match supplémentaire devant des gradins vides.

« Les choses doivent tomber en place rapidement ou nous ne pourrons pas jouer, nous n’aurons plus de temps pour le faire », a dit le président des Brewers, Mark Attanasio, au Greater Milwaukee Committee mardi

Les détails du plan ont été dévoilés à l’Associated Press par plusieurs personnes au courant du dossier. Elles ont parlé sous le couvert de l’anonymat puisque les informations n’ont pas été annoncées publiquement.

Les Ligues majeures soutiennent qu’elles seront en mesure de dévoiler un échéancier pour la relance de la saison dans les 48 heures suivant la ratification d’une entente avec les joueurs concernant leur compensation salariale et le protocole de santé et sécurité.

Cette relance inclurait un camp d’au moins 21 jours. Chaque équipe pourrait ensuite disputer un maximum de trois matchs préparatoires pendant les sept derniers jours de son camp.

Le début de la saison pourrait avoir lieu tôt en juillet et la saison prendrait fin au plus tard le 27 septembre, la même date de fin de saison qu’au calendrier 2020 original.

Les questions concernant les formations, la date limite des transactions, la durée des séries et la gestion de la taxe de luxe seraient ensuite gérées par un sous-comité.