(New York) Rob Manfred veut que le baseball majeur soit en position de prendre le terrain au moment où le gouvernement et les responsables de la santé vont donner le feu vert.

Ronald Blum
Associated Press

« Je pense qu’il nous incombe de retourner chaque pierre pour essayer de jouer en 2020 si nous pouvons le faire », a confié le commissaire mercredi, en entrevue avec l’Associated Press.

Les camps d’entraînement ont été suspendus le 12 mars en raison de la pandémie du coronavirus. La saison régulière devait débuter le 26 mars, mais cela est retardé.

Aux États-Unis, les CDC ont recommandé que tous les rassemblements de 50 personnes ou plus soient reportés jusqu’à la mi-mai.

Parmi les plans étudiés, l’un est de baser les 30 équipes dans la région de Phoenix et d’utiliser les 10 terrains de baseball de la Ligue des cactus, le Chase Field, et peut-être des installations universitaires.

Les matchs se joueraient dans des stades vides ; les joueurs, le personnel et les équipes de diffusion seraient maintenus dans des environnements contrôlés : des stades, des hôtels et des transports organisés par les grandes ligues.

« Nous essayons d’être prudents et de ne pas reprendre les activités trop tôt, en fonction de la situation en santé publique », a dit Manfred lors d’un entretien téléphonique depuis son domicile à Jupiter, en Floride.

« Il faut attendre que la situation évolue, pour avoir plus d’informations et prendre des décisions réalistes au sujet de ce qui est possible. »

Le Dr Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, s’est dit en accord avec un plan allant dans le sens de «l’option Arizona».

« Personne ne vient au stade. Mettez-les dans de grands hôtels. Gardez-les très bien surveillés, a déclaré Fauci sur Snapchat, mercredi. Testez-les chaque semaine et assurez-vous qu’ils n’infectent ni eux-mêmes ni leur famille, et laissez-les disputer leur saison. »

La région de Phoenix compte au moins huit hôtels de 425 chambres ou plus.

Environ 3000 personnes devraient probablement être testées régulièrement, y compris les joueurs, le personnel du club, les arbitres et les équipes de diffusion.

Il n’y a pas de date limite pour une décision, et si la situation sanitaire l’exige, le baseball pourrait commencer à l’automne et profiter du beau temps dans la région de Phoenix.

« La question clé est celle de la santé, a dit Manfred. C’est là-dessus que nous passons le plus de temps. »

La MLB et les joueurs ont convenu que les clubs avancent 170 millions de dollars sur quatre milliards de salaires, jusqu’au 24 mai.

En échange, les joueurs abandonnent les réclamations pour le reste de leurs salaires et reçoivent du temps de service complet, si la saison est annulée.

Manfred a déclaré qu’environ 40 % des revenus d’exploitation provenaient des guichets et domaines connexes : loges, comptoirs alimentaires, stationnement, ventes de programmes et publicité, notamment.

Aller de l’avant en Arizona mènerait probablement à des négociations avec le syndicat, dirigé par l’ancien joueur de premier but Tony Clark.