(Cleveland) Le règne de Corey Kluber à titre d’as du personnel de lanceurs partants des Indians de Cleveland a pris fin. En 2020, il évoluera dans son État natal du Texas.

Tom Withers
Associated Press

Les Indians ont envoyé Kluber aux Rangers du Texas en retour du voltigeur Delino DeShields et d’Emmanuel Clase, un lanceur droitier doté d’un puissant bras et d’un énorme potentiel.

Kluber a été l’un des lanceurs les plus dominants dans la Ligue américaine lors des six dernières saisons. Il a remporté le trophée Cy Young à titre de meilleur lanceur en 2014 et de nouveau en 2017.

Toutefois, son avenir avec les Indians est devenu de plus en plus incertain lorsque l’équipe est parvenue à demeurer dans la lutte pour une place dans les séries éliminatoires jusqu’à la fin du mois de septembre, même s’il était absent depuis le 1er mai.

Kluber a été victime d’une fracture de l’avant-bras après qu’il eut été atteint par un coup en flèche, le 1er mai à Miami, et il n’est jamais revenu. Il y est presque parvenu, mais une blessure à un muscle oblique a interrompu sa tentative de retour.

« Le début de la dernière saison n’allait pas de la façon dont il avait l’habitude de lancer. Je crois que sa période d’inactivité pourrait lui permettre de recharger ses batteries, a indiqué le directeur général des Rangers, Jon Daniels. Corey a l’impression qu’il est dans une bonne position en ce moment. »

Aussitôt la saison terminée, les Indians se sont prévalus de la clause optionnelle de 17,5 millions US à son contrat en vue de 2020. Son entente inclut aussi une clause optionnelle de 18 millions US pour 2021.

Trois fois élu au sein de l’équipe d’étoiles, Kluber présente une fiche cumulative de 98-68 avec une moyenne de points mérités globale de 3,16. Avant 2019, il avait accumulé au moins 203 manches lancées lors de chacune des cinq saisons précédentes. Il avait aussi franchi le plateau des 200 retraits au bâton lors de chacune de ces saisons.

Les Indians croient que le temps est venu de se séparer de Kluber. L’équipe compte sur plusieurs jeunes et talentueux lanceurs, incluant Shane Bieber et Mike Clevinger, et peut combler d’autres besoins en laissant aller Kluber, un gagnant de 20 victoires en 2018, et de 18 en 2014, en 2016 et en 2017.

PHOTO LM OTERO, AP

Delino DeShields

« Ce sont des transactions extrêmement difficiles à conclure, mais elles sont importantes pour nous, a affirmé le président des Indians, Chris Antonetti. Si vous regardez les sept dernières saisons, le succès que nous avons eu vient en grande partie grâce à des joueurs que nous avons acquis dans des échanges similaires. Ces transactions ont du sens pour nous et elles nous aident à avancer. »

Âgé de 27 ans, DeShields a présenté une moyenne au bâton de ,249 avec 24 buts volés avec les Rangers l’année dernière. Clase, un droitier de 21 ans, a sauté le niveau AAA en 2019 et effectué ses débuts dans les Ligues majeures avec les Rangers en août. Utilisé principalement à titre de releveur, il a affiché un dossier de 2-3 avec une moyenne de points mérités de 2,31.

Les Rangers ont entamé l’entre-saison avec le désir de solidifier leur rotation de partants autour du gaucher étoile Mike Minor et du droitier Lance Lynn. Ces deux lanceurs ont combiné leurs efforts pour récolter 30 victoires l’an dernier, tout en accumulant chacun 208,1 manches de travail. Voilà que les Rangers ont ajouté trois lanceurs partants au cours du dernier mois.

Avant l’échange pour obtenir les services de Kluber – qui est originaire de Coppell, une ville située à environ 40 km du nouveau stade des Rangers –, l’équipe avait déjà fait signer des contrats de plusieurs saisons à Jordan Lyles et à Kyle Gibson, deux joueurs autonomes.

Les Rangers ont complété la saison dernière avec une fiche de 78-84 et ont été incapables d’attirer deux des joueurs autonomes les plus convoités, soit le lanceur Gerrit Cole et le joueur de troisième but Anthony Rendon.