(Houston) Jose Altuve, la force motrice de 5 pieds 6 pouces des Astros, a claqué un coup de circuit qui va marquer l’imaginaire des partisans de Houston pour les décennies à venir.

La Presse canadienne

Altuve a claqué un canon de deux points alors qu’il y avait deux retraits en neuvième manche et les Astros ont vaincu de justesse les Yankees de New York 6-4 lors du sixième match de la série de championnat de la Ligue américaine, samedi soir, pour accéder à la Série mondiale pour une deuxième fois en trois ans.

PHOTO SUE OGROCKI, AP

Jose Altuve

« C’était un match magnifique », s’est exclamé Altuve.

DJ LeMahieu venait tout juste de jouer les trouble-fêtes en début de neuvième en claquant une longue balle de deux points pour niveler la marque 4-4, une balle qui a échappé de peu à George Springer au champ droit.

De retour au bâton, les frappeurs des Astros se sont butés à Aroldis Chapman (0-1), qui a d’abord retiré Martin Maldonado sur des prises. Josh Reddick a par la suite frappé un ballon en direction du troisième but.

Springer a usé de patience face au releveur des Yankees pour atteindre le premier coussin et Altuve a par la suite propulsé les siens vers la victoire en envoyant le quatrième lancer de Chapman vers le champ centre.

« On me demande souvent de décrire Altuve. Je crois que joueur par excellence est ce qui le décrit le mieux », a soutenu le gérant des Astros AJ Hinch.

PHOTO TROY TAORMINA, USA TODAY SPORTS

Les Yankees avaient forcé la tenue d’un sixième match en remportant la cinquième rencontre vendredi soir.

La Série mondiale débutera mardi soir et les Astros accueilleront les Nationals de Washington pour les deux premiers affrontements.

« Allons gagner la Série mondiale maintenant », a déclaré Hinch dans le vestiaire des Astros avant d’ouvrir une bouteille de champagne.

PHOTO MATT SLOCUM, AP

Gerrit Cole

Les deux équipes se sont livré une guerre au monticule. Pas moins de 14 lanceurs ont été employés au cours du duel, qui a pris fin après un peu plus de quatre heures.

Roberto Osuna (1-0) a obtenu le gain, bien qu’il ait été le responsable du circuit de LeMahieu. En une manche, il a effectué deux retraits sur des prises pour limiter les dégâts.

« Je sens que nous avions autant de chances qu’eux de l’emporter, a raconté le gérant des Yankees, Aaron Boone. Malheureusement, le sport peut être un peu cruel pour les équipes qui doivent retourner à la maison. »

Yuli Gurriel n’a pas perdu de temps en première manche et a envoyé la balle dans les gradins pour permettre aux Astros de se forger un coussin de trois points.

Alex Bregman a aidé les Astros à aller chercher un point important en sixième, après que les Yankees eurent répliqué avec deux points. Le joueur de troisième but a frappé un roulant qui lui a valu un retrait, mais il a permis à Jose Altuve d’atteindre le marbre pour redonner une avance de deux points aux locaux.

La défense des Astros a par la suite offert des jeux spectaculaires à des moments cruciaux du match, réalisant deux doubles jeux en septième et en huitième manche.

Gary Sanchez a répliqué en frappant un simple d’un point en deuxième manche pour permettre aux Yankees de réduire l’écart 3-1. Gio Urshela a par la suite claqué un circuit en solo en quatrième.

Brad Peacock, qui a effectué huit lancers en huitième manche vendredi, est devenu le quatrième lanceur en séries à terminer un match et à en commencer un autre le lendemain et le premier depuis 1924.

Il a eu besoin de sept lancers pour retirer les frappeurs en première avant de se mettre dans le pétrin en deuxième manche. Josh James a mis un terme à la manche en retirant Gardner au bâton.

Ryan Pressly a quitté le monticule après avoir effectué qu’un seul lancer en troisième manche, réalisant le dernier retrait. Sur la séquence, le lanceur des Astros a subi une blessure au genou droit.

Les Yankees ont laissé un quatrième titre de l’Américaine leur filer entre les doigts. Dans les neuf dernières années, la formation new-yorkaise a encaissé quatre revers (2010, 2012, 2017, 2019) en série de championnat de l’Américaine. C’est la première fois depuis 1910 que les Yankees ratent la Série mondiale durant 10 saisons.