(St. Petersburg) Charlie Morton est de nouveau venu à la rescousse.

Fred Goodall
Associated Press

Kevin Kiermaier a donné les devants à l’aide d’un circuit de trois points et les Rays de Tampa Bay ont malmené Zack Greinke pour signer une victoire de 10-3 et forcer la tenue d’un match no 4 face aux Astros de Houston.

Affrontant l’équipe avec laquelle il a remporté la Série mondiale il y a deux ans, Morton n’a permis qu’un point et trois coups sûrs tout en retirant neuf frappeurs sur des prises en cinq manches de travail.

Le partant de 35 ans a une fiche de 4-0 avec une moyenne de points mérités de 0,95 en quatre départs en séries, dont la victoire dans le match pour le quatrième as de la semaine dernière.

PHOTO CHRIS O'MEARA, ASSOCIATED PRESS

Charlie Morton

« C’est simplement ce que Charlie a fait pour nous tout au cours de la saison, a déclaré le gérant des Rays, Kevin Cash. Il a ce flair pour réussir de grandes choses pour nous. Il l’a fait encore aujourd’hui. »

Morton, qui a gagné 29 matchs en deux saisons avant de se joindre aux Rays à titre de joueur autonome la saison dernière, a quitté avec une avance de 8-1. Quatre releveurs ont complété le travail pour les Rays, qui n’ont jamais été balayés en séries.

Kiermaier a frappé son circuit en fin de deuxième. Ji-Man Choi et Brandon Lowe ont ajouté des claques en solo face à Greinke, qui n’a jamais remporté une décision à Tampa Bay. Willy Adames a ajouté un circuit en solo aux dépens de Wade Miley en sixième.

Ces quatre circuits ont égalé une marque d’équipe dans un match éliminatoire. Ils avaient aussi réussi l’exploit en 2008, face aux Red Sox de Boston en série de championnat, ainsi que la semaine dernière, lors de leur victoire de 5-1 contre les Athletics d’Oakland, qui leur a permis d’être le quatrième as de l’Américaine.

« D’inscrire trois points, c’était super. C’était immense pour nous, a indiqué Kiermaier. Après cela, on s’est dit : "Hey, Charlie Morton ! Va faire ce que tu as à faire". Et c’est exactement ce qu’il a fait. »

Jose Altuve a aussi frappé la longue balle pour les Astros, qui sont à une victoire d’une troisième participation consécutive à la série de championnat. Il s’agissait du 10e circuit d’Altuve en matchs éliminatoires, rejoignant Chase Utley pour le plus grand nombre par un deuxième-but dans l’histoire des Majeures.

Les deux clubs se feront face de nouveau mardi, au Tropicana Field. Le gérant des Astros, A. J. Hinch, a annoncé après la rencontre que Justin Verlander allait amorcer cette rencontre après seulement trois jours de repos. Les Rays enverront l’ouvreur Diego Castillo.

« Il est l’un des meilleurs lanceurs au monde, ce n’est pas plus compliqué que cela, a dit Hinch. Il est prêt et c’est son match. »

Les Rays doivent maintenant éviter de se faire « Verlanderer », un néologisme mis de l’avant par Cash après le match no 1.

« C’est un dur. On peut apprécier ce que nous avons réussi [lundi] et espérer obtenir de meilleures présences et une meilleure production contre Verlander mardi, a noté Cash. On s’en souciera [mardi]. Pour l’instant, les gars sont plutôt heureux de ce qu’ils viennent d’accomplir. »

Verlander, qui a lancé sept manches dans le premier match, n’a lancé qu’une fois avec moins des quatre jours habituels de repos. C’était lors de la série de championnat de l’Américaine de 2011, lorsque sa première présence avait été limitée à une manche en raison de la pluie.

«On ne pense pas de la même façon dans une série au meilleur de cinq et nous devons gagner. On ne sait jamais ce qui peut arriver, a affirmé Verlander. On ne peut mettre tous ses œufs dans le même panier et si jamais on perd [mardi], se dire qu’on a Justin et Gerrit Cole pour la rencontre no 5. Ce sport peut vous jouer des tours. »

Les Astros ont gagné les deux premiers matchs grâce à deux performances dominantes au monticule de Verlander et Cole, qui ont limité les Rays à un point mérité et cinq coups sûrs en 14 manches et deux tiers. Les deux artilleurs ont retiré 23 frappeurs au bâton. Les autres lanceurs des Astros ont permis 12 points mérités en 11 manches et un tiers, pour une m.p.m. de 9,53.

Avec Morton au monticule pour leur premier match éliminatoire à domicile en six ans, les Rays avaient confiance de trouver une façon de revenir dans cette série face à Greinke. Le circuit de Kiermaier au champ centre droit a fouetté la foule de 32 251 spectateurs, qui n’ont par la suite cessé d’agiter les serviettes jaunes qu’ils ont reçues.

La fête s’est poursuivie quand Choi a frappé son circuit après deux retraits en troisième et quand Lowe a amorcé la quatrième avec une frappe au champ opposé pour faire 5-1.

Greinke a une fiche de 0-4 et une m.p.m. de 4,45 en six matchs, dont cinq départs, en saison au Tropicana Field. Il a été retiré après 61 lancers et sa m.p.m. en 12 départs éliminatoires se situe maintenant à 4,58.

Pendant ce temps, Morton est demeuré parfait en match au cours duquel son équipe fait face à l’élimination après avoir signé deux victoires avec les Astros en matchs no 7, en 2017.