(Baltimore) Le directeur général Mike Elias a congédié 14 membres de l’organisation des Orioles de Baltimore, la plupart oeuvrant au sein des départements du développement des joueurs et des opérations internationales.

David Ginsburg
Associated Press

Depuis son arrivée en fonction en novembre, Elias a limogé 25 personnes dans le cadre d’une refonte complète de l’organisation.

«Ce n’est pas quelque chose de facile, mais nous essayons de repositionner notre organisation pour l’avenir afin d’être compétitifs à l’intérieur de notre section», a déclaré Elias mardi, avant le match entre les Orioles et les Dodgers de Los Angeles.

«À l’heure actuelle, nous affichons un dossier de 46-97 et nous avons beaucoup de chemin à faire pour nous améliorer, et nous devons faire les choses différemment pour nous améliorer.»

Les Orioles n’ont pas dévoilé les noms des personnes congédiées.

Elias a recommencé à rebâtir l’organisation de haut en bas après que les Orioles eurent complété la saison 2018 avec un dossier de 47-115, leur pire depuis leur arrivée à Baltimore en 1954.

REUTERS

Mike Elias

Utilisant l’expertise acquise lors de son passage à titre d’adjoint au directeur général des Astros de Houston, qui ont réussi une reconstruction de la même envergure, Elias apporte des chambardements au département du recrutement et au sein des opérations des ligues mineures.

«Il y a beaucoup de travail à faire pour améliorer notre organisation. En ce moment, c’est visible par la position que nous occupons au classement dans les Ligues majeures.»

Alors que les Orioles se dirigent vers une autre campagne avec au moins 100 défaites, les changements à un état-major dont a hérité Elias étaient à toutes fins pratiques inévitables.

«Personne n’aime poser de tels gestes, mais nous avons un travail à faire, a observé Elias. Nous allons assumer la responsabilité des résultats et nous essayons beaucoup de nouvelles choses ici.»

Selon Elias, les congédiements ne visaient pas à réduire la masse financière de l’organisation car il y aura autant de nouvelles embauches que d’employés ayant été licenciés.

«Je prévois que nous allons combler tous ces départs, si non plus, a affirmé Elias. La fonction, le lieu de travail pourraient être différents. Nous allons croître, tout particulièrement au département du développement des joueurs. Je m’attends à un plus grand nombre de personnes qu’avant, c’est certain, mais nous allons faire beaucoup de choses différentes à tous les niveaux. Il y aura des fonctions qui n’existaient pas ici, auparavant, chez les Orioles.»