(Détroit) Lorsque Vladimir Guerrero fils s’est présenté au marbre avec les buts remplis, on pouvait sentir qu’il allait se produire quelque chose au Comerica Park.

Noah Trister
Associated Press

Les Blue Jays de Toronto et les Tigers de Detroit affichent un dossier combiné de 60 matchs sous le plateau de ,500, mais il s’agissait d’un moment à ne pas oublier.

Guerrero a cogné le premier grand chelem de sa carrière, une claque de 441 pieds qui a aidé les Blue Jays de Toronto à venir de l’arrière et à vaincre les Tigers de Detroit 7-5 samedi soir.

La longue balle de Guerrero a permis aux Blue Jays d’effacer un recul de 5-1 en cinquième manche.

« C’était un bon lancer à frapper, a déclaré Guerrero, par l’entremise d’un interprète. Il m’a donné mon lancer, et je l’ai frappé assez solidement. »

Brandon Drury a ajouté un circuit bon pour deux points, une manche plus tard, qui a procuré l’avance à la formation torontoise de façon définitive.

Dans la défaite, Niko Goodrum et John Hicks ont cogné des circuits pour les Tigers, qui affichent un dossier de 7-33 depuis le début du mois de juin.

Le circuit de Goodrum, bon pour deux points, avait permis aux Tigers de se donner une avance de 3-1 en deuxième manche. Cependant, un délai de 59 minutes à cause de la pluie en quatrième manche a forcé les gérants des deux équipes à faire appel à des lanceurs de relève.

Wilmer Font (2-0) s’est présenté au monticule en deuxième moitié de la quatrième manche et a concédé un circuit de deux points à Hicks pour porter le score 5-1 en faveur des Tigers.

Toutefois, Gregory Soto (0-4) a laissé filer cette avance rapidement.

Les Blue Jays ont rempli les coussins en cinquième, et Guerrero a frappé son circuit un peu à gauche de la clôture du champ centre. Il s’agissait du neuvième circuit de Guerrero cette saison. Le joueur recrue des Blue Jays avait frappé trois coups sûrs vendredi avant d’en ajouter deux samedi.

« Il est un jeune homme très fort », a déclaré le gérant des Tigers, Ron Gardehnire.

« Je pense que Soto essayait de toucher le coin extérieur, mais son lancer est demeuré suspendu au-dessus du marbre, et vous avez vu où ce jeune homme a frappé la balle. »

« C’est le’Vladdy’que nous connaissons, a fait remarquer, de son côté, le gérant des Blue Jays Charlie Montoyo. C’est ce qu’il est capable de faire, et c’est ce que nous attendions et que tout le monde attendait. En ce moment, il paraît bien au bâton. »

Ken Giles a réussi trois retraits sur des prises en neuvième manche pour un 14e sauvetage en 15 opportunités.