(Boston) Teoscar Hernández a frappé un circuit de trois points, Lourdes Gurriel fils a placé trois balles en lieu sûr et les Blue Jays de Toronto ont facilement vaincu les Red Sox de Boston 10-4, mardi soir.

Jimmy Golen
Associated Press

Gurriel est passé à une longue balle de réussir un carrousel pour les Blue Jays (36-60), qui avaient perdu trois de leurs quatre dernières sorties. Justin Smoak a aussi cogné un circuit.

Acquis samedi des Orioles de Baltimore, Andrew Cashner (9-4) a rapidement tiré de l’arrière 4-1 et il a été chassé de la rencontre en sixième manche, après avoir placé deux coureurs sur les sentiers sans obtenir un retrait.

Cashner a alloué six points, dont cinq mérités, huit coups sûrs et deux buts sur balles en cinq manches de travail. Il a accordé deux longues balles, il a atteint un adversaire et il a effectué un mauvais lancer.

Xander Bogaerts a quant à lui passé à un triple de réussir un carrousel. Mookie Betts a amassé trois coups sûrs pour les Red Sox (51-44), qui ont glissé à 10 matchs des Yankees de New York et du premier rang de la section Est de l’Américaine.

Les Blue Jays ont pris les devants 3-1 en deuxième manche grâce au neuvième circuit de la saison de Hernández. Smoak a ajouté un point à cette avance en troisième, à la suite d’un simple.

L’équipe locale a nivelé le pointage en cinquième manche lorsque trois joueurs ont croisé le marbre. Betts a produit deux points grâce à un simple et il est venu marquer quand Bogaerts a réussi un simple, qui a chassé Jacob Waguespack de l’affrontement.

Justin Shafer (1-1) a retiré J. D. Martinez pour mettre fin à la manche et il a hérité de la victoire lorsque les Blue Jays ont repris l’avance dès la manche suivante.

Smoak a claqué un circuit sur le premier tir de Cashner en sixième manche et Freddy Galvis a immédiatement soutiré un simple. Hernández a atteint les sentiers grâce à un optionnel et il a éventuellement croisé la plaque à la suite d’un mauvais lancer pour faire 6-4 Blue Jays.

« Ce n’était pas l’idéal de donner ce circuit pour amorcer la manche. Surtout après avoir vu mes coéquipiers créer l’égalité, a dit Cashner. C’était le point le plus difficile à digérer de la partie. »

La formation torontoise a inscrit quatre points de plus en neuvième manche, mettant le match hors de portée de leurs adversaires.

« Il y a une chose qui se produit dans les Majeures, quand tu affrontes les mêmes frappeurs trois fois, ils s’adaptent, a observé le gérant des Blue Jays, Charlie Montoyo. C’est ce qu’ils ont fait. »

À son premier départ en carrière dans les Majeures, Waguespack a permis quatre points, six coups sûrs et trois buts sur balles.

« C’était ma première fois à Boston. C’était bien de lancer au Fenway Park, a affirmé Waguespack. Ça devient très bruyant quand tu te mets à leur donner des points. J’espère que je serai meilleur la prochaine fois. »

Bogaerts a profité de la soirée pour rejoindre Ted Williams en tant que seul joueur de l’histoire des Red Sox à avoir obtenu un coup sûr, un point produit et à être venu marquer dans huit parties consécutives.

Betts, qui mène les Majeures avec 83 points marqués, a touché le marbre au moins une fois à ses 11 derniers matchs, ce qui constitue la plus longue séquence du genre des Red Sox depuis 2006.