Source ID:d44e8490082f3f8da58989d1138ed9f2; App Source:StoryBuilder

Vladimir Guerrero fils sera sous les feux de la rampe

Né à Montréal, où son père a amorcé... (Photo Jeffrey T. Barnes, archives Associated Press)

Agrandir

Né à Montréal, où son père a amorcé sa carrière qui l'a mené au Temple de la renommée, Vladimir Guerrero fils s'apprête a charmer une autre ville canadienne.

Photo Jeffrey T. Barnes, archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
IAN HARRISON
Associated Press
Toronto

Il y a un frappeur de puissance que tout le monde souhaite voir au camp des Blue Jays de Toronto cette saison, bien qu'il ait peu de chances de percer la formation pour le début de la saison.

Malgré tout, les partisans ne devraient pas avoir à attendre trop longtemps avant que Vladimir Guerrero fils et ses bombes ne percent en permanence la formation partante des Jays, en reconstruction.

Né à Montréal, où son père a amorcé sa carrière qui l'a mené au Temple de la renommée, Guerrero fils s'apprête a charmer une autre ville canadienne.

Embauché à titre de joueur autonome par les Blue Jays en 2015, le jeune Guerrero aura 20 ans le 16 mars. Massif et large d'épaules, sa position au marbre et son élan explosif sont pratiquement les mêmes que ceux de son père. Le fils a malmené les balles à tous les niveaux où il est passé, flirtant même avec une moyenne de ,400 au AA en 2018, avant de subir une blessure au genou en juin. À son retour en juillet, les Jays l'ont promu au niveau AAA. Il a terminé la campagne avec une moyenne de ,381 avec 20 circuits et 77 points produits en 91 matchs au total.

Évoluant au troisième but, son gant n'est pas aussi fiable que son bâton. Les Jays pourraient bien retarder son arrivée de quelques semaines afin de s'assurer de compter sur ses services pour une septième saison avant qu'il n'ait droit à l'autonomie complète.

Pour l'instant, Guerrero fils ne côtoiera ses futurs coéquipiers qu'au camp d'entraînement, donnant un avant-goût des années à venir.

Nouveau look

Les Jays ont apporté plusieurs changements, à commencer par le gérant, la recrue Charlie Montoyo, qui a quitté son poste d'adjoint à Tampa Bay pour remplacer John Gibbons. Après avoir échangé les vétérans J.A. Happ et Josh Donaldson à la date limite des transactions, les Blue Jays ont continué leur cure minceur cet hiver. En décembre, les Jays ont libéré l'arrêt-court Troy Tulowitzki, mais lui doivent toujours 38 millions  US. En janvier, l'équipe a échangé le receveur Russell Martin aux Dodgers. Parmi les nouveaux venus, on compte l'avant-champ Freddy Galvis, les droitiers Matt Shoemaker et David Phelps, ainsi que le gaucher Clayton Richard.

Recrues à surveiller

Avec le départ de Martin, les Jays auront une recrue derrière le marbre. Danny Jansen et Reese McGuire sont tous deux âgés de 23 ans et les deux ont été utilisés comme partant la saison dernière. Jansen s'est joint au club un mois après avoir participé au match des futures étoiles, tandis que McGuire a effectué un bref passage en septembre. Celui qui ne gagnera pas le poste de partant devrait se retrouver au niveau AAA : le vétéran Luke Maile devrait être le receveur no 2.

Complet

Au milieu de l'avant-champ à tout le moins. Après avoir libéré « Tulo », les Jays ont aussi perdu deux joueurs polyvalents en échangeant Aledmys Diaz à Houston et en se séparant de Yangervis Solarte. Malgré cela, ils sont toujours bien nantis après avoir ajouté les mains sûres de Galvis au groupe comptant sur l'espoir Lourdes Gurriel, Devon Travis, Richard Urena et Brandon Drury. Le rôle de chacun reste toutefois à déterminer.

Points d'interrogation

Les partants Aaron Sanchez et Marcus Stroman donnent potentiellement deux bourreaux de travail au haut de la rotation. Mais les deux droitiers viennent de connaître une saison bien en deçà des attentes et minée par les blessures. L'équipe fonde beaucoup d'espoirs en Ryan Borucki. le gaucher a conservé une impressionnante m.p.m. de 3,87 en 17 départs à sa première campagne. Shoemaker et Richard ajoutent deux vétérans à une rotation de partants qui n'inspire pas confiance.

À venir

Les Blue Jays continueront de magasiner pour des partants et des releveurs pendant le camp, cherchant à regarnir leur banc et leur réseau de filiales. Il se peut aussi que les Jays échangent quelques joueurs de position qu'ils ont en surplus, ou encore ne trouvent une nouvelle niche à un vétéran comme Stroman s'ils peuvent obtenir de jeunes bras en retour. Après deux matchs préparatoires au Stade olympique, les 25 et 26 mars, les Jays lanceront leur saison à domicile le 28, contre les Tigers de Detroit.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer