La recrue des Blue Jays Ryan Borucki a été solide durant huit manches et les Orioles de Baltimore ont encaissé un 107e revers cette saison, s'inclinant 5-0 devant la formation torontoise, lundi soir.

Publié le 17 sept. 2018
David Ginsburg ASSOCIATED PRESS

Les Orioles ont ainsi égalé leur plus grand nombre de revers dans une saison depuis leur arrivée dans le circuit professionnel en 1954.

Borucki a limité les Orioles à trois coups sûrs pour permettre aux Blue Jays de remporter une 13e victoire en 17 rencontres face à l'autre équipe de fond de classement de la section Est de la Ligue américaine.

La formation torontoise a toutefois 25 victoires de plus que les Orioles, qui présentent un dossier de 43-107, le pire dans les Majeures. La seule autre fois que les Orioles ont subi autant de défaites, c'était en 1988, où ils avaient terminé avec un dossier de 54-107.

Les Orioles ont été blanchis pour une 15e fois depuis le début de la présente campagne et ils affichent un rendement de 26-49 à domicile. Il y avait seulement 8198 partisans présents dans les gradins du Camden Yards.

Borucki (4-4) a retiré sept frappeurs au bâton et a concédé un but sur balles à son 15e départ en carrière. Le lanceur gaucher a permis qu'à deux joueurs de se rendre au troisième but.

Les Blue Jays ont pris les devants 3-0 en deuxième manche. Rowdy Tellez a ouvert la marque en frappant un simple d'un point. Danny Jansen a suivi en cognant un circuit de deux points.

Kevin Pillar et Aledmys Diaz ont tous les deux sorti leur coup de canon, en septième et en neuvième manche.

À son premier départ dans les Majeures, Evan Phillips (0-1) a retiré les cinq premiers frappeurs auxquels il a fait face avant de concéder trois points en trois coups sûrs, tous en deuxième manche. Il a par la suite été remplacé par Sean Gilmartin.