Austin Bibens-Dirkx a été efficace jusqu'en sixième manche, menant les Rangers du Texas vers une victoire par jeu blanc de 3-0 aux dépens des Tigers de Détroit, dimanche.

ASSOCIATED PRESS

Jurickson Profar a claqué une longue balle en première manche, et les Rangers ont divisé les honneurs de cette série de quatre rencontres. Bibens-Dirkx (2-2) a alloué trois coups sûrs et un but sur balles en cinq manches et un tiers.

Shin-Soo Choo a réussi un simple à l'avant-champ pour les Rangers, portant à 47 sa séquence de parties avec au moins une présence sur les sentiers. Il a dépassé l'ancien record d'équipe établi en 1993 par Julio Franco.

Jose Leclerc a retiré cinq frappeurs sur des prises en une manche et deux tiers de relève pour les Rangers. Jake Diekman s'est occupé de la huitième, alors que Keone Kela a fermé les livres pour enregistrer un 22e sauvetage en autant d'occasions.

Michael Fulmer (3-8) a obtenu le départ pour les Tigers et il a bien fait malgré la défaite. Il a permis deux points et cinq coups sûrs en sept manches.

Les Tigers avaient marqué sept points en première manche samedi, mais ils n'ont pas réussi à envoyer un coureur au marbre depuis. Cette fois, ce sont les Tigers qui ont pris les devants tôt dans l'affrontement et ils n'ont plus regardé derrière.

Athletics 6, Indians 0

Brett Anderson a quitté la liste des blessés et il a bien lancé pendant six manches, guidant les Athletics d'Oakland vers une victoire de 6-0 contre les Indians de Cleveland.

Anderson (1-2) était à l'écart du jeu en raison d'une blessure à l'épaule. Le gaucher a bien paru à son premier départ depuis le 18 mai, limitant les Indians à trois coups sûrs.

Stephen Piscotty a frappé un circuit de deux points contre la recrue Shane Bieber (4-1), et Jed Lowrie a ajouté une claque en solo pour les Athletics, qui ont gagné pour une 10e fois à leurs 12 dernières sorties.

Les Athletics montrent un dossier de 18-6 contre des équipes de la section Centrale de l'Américaine.

Yusmeiro Petit a lancé pendant deux manches, Ryan Butcher a été d'office en huitième, et Emilio Pagan a terminé le boulot pour les Athletics, qui sont grimpés à 10 matchs au-dessus de la barre de ,500.