Justin Smoak essaie depuis quelque temps de ne pas se compliquer la tâche au marbre. Et il a trouvé du succès dans la simplicité.

Mis à jour le 7 juill. 2018
Melissa Couto LA PRESSE CANADIENNE

Smoak a cogné un circuit lors d'une poussée de cinq points en deuxième manche qui a mis fin à la soirée de travail de Sonny Gray, et les Blue Jays de Toronto ont défait les Yankees de New York 6-2, vendredi.

«Je crois que mon synchronisme s'est un peu amélioré. Je suis plus calme et je n'essaie pas d'en faire trop», a dit Smoak.

Le troisième circuit de Smoak lors du séjour à domicile des Blue Jays lui a procuré huit points produits à ses sept derniers matchs. Nommé pour la première fois au match des étoiles la saison dernière, il n'a pas été dans les discussions pour la représentation de cette année après avoir connu un lent départ.

Le gérant des Blue Jays, John Gibbons, croit toutefois que son joueur de premier but mérite plus de crédit.

«Je sais ce qu'il vaut pour nous et pour l'équipe, a indiqué Gibbons. Il a vraiment ouvert la machine pour nous l'an dernier et il commence à se réchauffer un peu en ce moment. J'aimerais que tous les joueurs de cette équipe reçoivent plus de crédit.»

Curtis Granderson et Devon Travis ont également produit des points lors de la grosse manche des Jays et Teoscar Hernandez a ajouté un point tard dans le match à l'aide d'un double. Les Blue Jays (41-46) ont ainsi inscrit une 12e victoire à leurs 16 derniers matchs à domicile.

Aaron Hicks a claqué un circuit et a produit un point à l'aide d'un but sur balles avec les buts remplis pour les Yankees (56-29).

Sam Gaviglio a accordé deux points, dont un seul était mérité, et quatre coups sûrs en quatre manches et un tiers pour les Blue Jays. La victoire est allée au dossier de Joe Biagini (1-5), qui a oeuvré pendant une manche et deux tiers.

Biagini a obtenu un gros retrait au moment opportun, passant dans la mitaine le puissant cogneur Giancarlo Stanton alors que les sentiers étaient tous occupés et que les Blue Jays s'accrochaient à une avance de trois points.

«Notre relève a fait une partie du travail, a affirmé Gibbons. Joe s'amène, il a un compte de trois balles aucune prise contre Stanton et il arrive à le retirer au bâton. Il nous a sortis du bourbier.»

Gray (5-7) a été chassé du monticule après deux manches seulement, lui qui a alloué cinq points, six coups sûrs et deux buts sur balles.

Le circuit de Smoak, une claque de trois points, portait le score à 5-0 en faveur des Jays. Gray a également accordé trois simples et un double dans la manche, en plus d'atteindre un frappeur et d'effectuer un mauvais lancer.

«Je cherchais simplement une balle au-dessus du marbre et j'en ai eu une en plein milieu», a mentionné Smoak.