L'équipe canadienne de baseball espérait miser sur un personnel de lanceurs de premier plan. Ce rêve s'est évanoui, laissant au gérant Ernie Whitt des lanceurs peu connus à la Classique mondiale de baseball.

Mis à jour le 25 févr. 2009
LA PRESSE CANADIENNE

Scott Richmond, un espoir des Blue Jays de Toronto, et le releveur Jesse Crain, des Twins du Minnesota, sont parmi les 13 lanceurs qui font partie de la formation de 28 joueurs qui a été annoncée, mardi.

Privé de Jeff Francis, Rich Harden et Erik Bedard, tous blessés, et sans Ryan Dempster et Éric Gagné, qui ont refusé l'invitation, le Canada se retrouve avec un personnel de lanceurs sans grand panache dans ce tournoi qui réunit les équipes de 16 pays.

«Certains de nos lanceurs manquent d'expérience. Mais ils ont du talent, a dit Whitt lors d'une conférence téléphonique. Reste à voir comment ils réagiront sur une scène aussi prestigieuse.»

«Seul le temps le dira.»

Les Canadiens peuvent seulement espérer que les lanceurs feront assez bien pour donner à l'attaque le temps de se manifester. Justin Morneau, Jason Bay, Russ Martin, Joey Votto, Matt Stairs et Mark Teahen devraient être en mesure de marquer beaucoup de points.

«Nous espérons que l'attaque va traîner l'équipe», a dit Whitt.

En plus de Richmond et Crain, le Canada misera sur les lanceurs Chris Begg, Mike Johnson et Steve Green, des vétérans de l'équipe nationale, Dave Davidson, un membre de l'équipe olympique à Pékin, Vince Perkins, un participant au tournoi de 2006, et les espoirs Phillippe Aumont, Scott Diamond, Christopher Leroux, Bryan Dumensil, T.J. Burton et Brooks McNiven.

L'équipe canadienne fait partie du groupe C. Le Canada disputera son premier match le 7 mars au Centre Rogers contre les États-Unis. Le Venezuela et l'Italie font partie du même groupe.