La Fédération internationale (Fina) a indiqué jeudi que les combinaisons portées par les nageurs seront contrôlées avant chaque course aux Championnats du monde à Rome (26 juillet-2 août).

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Chaque nageur sera contrôlé avant la course mais pas après», a expliqué le directeur exécutif de la Fina, Cornel Marculescu, lors d'une réunion avec la presse.

La Fina a établi le 19 mai une liste de combinaisons qu'elle a validées et qui pourrait être étendue le 19 juin alors que 136 modèles peuvent être représentés devant la commission de la Fina.

Si un nageur porte un modèle qui n'est pas référencé sur la liste, il lui sera demandé d'aller se changer pour pouvoir prendre le départ. Les contrôles seront effectués dans une première chambre d'appel, vingt minutes avant la course.

Le professeur Jan-Anders Manson, qui dirige les tests d'homologation pour la Fina à Lausanne, et deux de ses collaborateurs seront présents à Rome pour s'assurer de la bonne marche des contrôles.

D'ici les Mondiaux, l'utilisation des combinaisons lors de compétitions disputées sur leur territoire est de la responsabilité de chaque fédération, a rappelé la Fina. Si un record du monde est battu par un nageur ayant porté une combinaison qui ne figure pas sur la liste du 19 mai, la marque ne sera pas homologuée.