Deux courses, deux victoires. Michael Phelps est de retour.

Paul Newberry ASSOCIATED PRESS

Le meilleur nageur au monde a laissé tout le monde dans son sillage vendredi, à sa première compétition depuis sa récolte de huit médailles d'or à Pékin. L'absence de neuf mois? Aucun problème. La photo embarrassante sur laquelle il fumait de la marijuana? Elle est loin aussi.

Tous ces facteurs n'ont eu aucun effet lorsque Phelps a plongé dans le cadre des deux finales séparées par une heure seulement à la rencontre Charlotte Ultraswim. Il a commencé par remporter la finale du 200 mètres libre, et a touché le mur en premier au 100 mètres papillon. Dans les deux cas, il a brisé ses propres records, réalisés trois ans auparavant à cette même compétition.

Considérant que Phelps n'avait même pas pris la peine de se raser pour réduire la friction dans l'eau et qu'il revêtait un maillot de 2004 couvrant seulement ses jambes - une antiquité dans le monde de la natation - il est clair que le dernier segment de sa carrière de nageur s'amorce sur le bon pied.

«J'étais vraiment heureux aujourd'hui, a confié Phelps. Je pense que mon entraînement a porté ses fruits.»

Son entraîneur, Bob Bowman, était éberlué lorsqu'il a vu les temps de son poulain. Il avait estimé que Phelps terminerait le 200 mètres libre en une minute 48 secondes, mais l'Américain a retranché deux secondes à cette prévision.

Phelps a également semé la compétition durant la finale du 100 mètres papillon en réalisant un temps de 51,72 secondes. Bowman a même calculé que son protégé avait abaissé de 0,6 seconde l'aller et le retour de l'épreuve, par rapport au record olympique qu'il avait réalisé à Pékin l'été dernier.

Sans l'ombre d'un doute, Phelps a conservé son rythme de croisière.

«Je suis très fier, a déclaré Bowman. Je crois que nous le sommes tous les deux.»

Plus tôt durant la journée, le champion olympique s'était facilement qualifié pour les finales de deux épreuves.

Phelps s'était classé deuxième dans la dernière vague préliminaire du 200 mètres libre en une minute 50,46 secondes. Il était revenu une demi-heure plus tard dans la piscine pour gagner la dernière vague du 100 mètres papillon en 53,41 secondes.

Dans les deux épreuves, il avait enregistré le troisième chrono dans l'ensemble, se qualifiant pour les finales A.

Il s'agissait de sa première compétition depuis la fin de sa suspension de trois mois. Il avait écopé de cette sanction après avoir été photographie avec une «pipe à cannabis».