Le nageur américain aux 14 médailles d'or olympiques, Michael Phelps, a indiqué jeudi qu'il était plus attentif à son environnement depuis la publication de photos où on le voyait se servir d'une pipe généralement utilisée pour fumer du cannabis.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Où que j'aille désormais, je fais très attention à tout ce qui m'entoure, a dit Phelps à Charlotte lors de sa première conférence de presse depuis la publication des photos dans un tabloïd britannique début février. Je vérifie mon environnement constamment et si je ne m'y sens pas bien, je ne reste pas.»

«Il faut toujours savoir qui sont ses vrais amis, ceux qui t'entourent pour ce que tu es vraiment, pas pour ce que tu as fait ou ce que tu représentes. Il ne faut jamais baisser sa garde, j'en ai fait l'expérience.»

«Quand il est en présence de gens qu'il ne connaît pas, il est plus prudent désormais, confirme son entraîneur de toujours Bob Bowman. Un peu plus de méfiance naturelle ne va pas lui faire de mal.»

À Charlotte, Phelps fait son retour à la compétition après une longue pause de neuf mois dans la foulée de son triomphe à Pékin (8 médailles d'or), dont trois mois de suspension infligés par sa Fédération pour l'épisode des photos.

Le jeune homme de 23 ans s'aligne sur 200 m libre et 100 m papillon vendredi, 50 m libre - face notamment au détenteur du record du monde, le Français Frédérick Bousquet - et 100 m dos samedi et 100 m libre dimanche.

L'Américain a gardé la même ligne d'excuse, répétant qu'il avait commis une «erreur stupide». «C'est quelque chose dont je continue à tirer les leçons, a-t-il souligné. J'espère que je vais contribuer à empêcher d'autres personnes de faire la même bêtise.»

«C'est le plus grand Olympien de tous les temps. C'est pour cela qu'on se souviendra de lui. Et à en juger par la réaction des fans qui le croisent dans la rue, le public se souvient de lui pour ça», a aussi assuré Bowman.