C'est la fin du couple de patineurs formé par Julianne Séguin et Charlie Bilodeau. Après avoir obtenu une neuvième place aux derniers Jeux olympiques d'hiver à PyeongChang, les deux athlètes québécois poursuivront désormais leur route sur des chemins différents, a annoncé hier Patinage Canada.

Fanny Lévesque LA PRESSE

« Je ne peux pas cacher que c'est vraiment difficile, c'est carrément une rupture », a confié Julianne Séguin à La Presse. La décision de mettre fin à l'union du duo, qui évoluait ensemble sur la glace depuis novembre 2012, prise à l'initiative de Charlie Bilodeau. « Ce n'est pas évident. [...] Ça va être un grand changement dans nos vies », a-t-il pour sa part indiqué.

« Après un cycle olympique, il y a toujours un peu de remise en question. On regarde les quatre prochaines années, a ajouté le patineur de 24 ans. On avait fait des changements au sein de l'équipe pour viser plus haut. »

« Malgré ces changements, j'avais l'impression que nous avions atteint notre plein potentiel en tant que partenaires. » - Charlie Bilodeau

Le couple, que certains voyaient déjà à Pékin aux Jeux olympiques de 2022, avait connu du succès rapidement après ses débuts en remportant l'argent aux Championnats canadiens juniors de 2014, puis la finale du Grand Prix junior ISU (International Skating Union) de patinage artistique cette même année.

Au niveau senior, le duo s'était illustré en montant sur le podium des Championnats canadiens à trois reprises (bronze en 2015 et argent en 2016 et 2018). C'est d'ailleurs à Vancouver, en janvier dernier, qu'il avait terminé derrière les doubles champions du monde, Meagan Duhamel et Eric Radford, obtenant ainsi son billet pour PyeongChang.

« Les résultats étaient là », admet le patineur originaire de Trois-Pistoles. « C'est vraiment avec une vision future que ce changement a été fait. Tranquillement, j'ai l'impression qu'on n'était plus capables de s'apporter ce dont l'autre avait besoin. Quelque part, je pense qu'on prenait deux directions différentes », a ajouté Charlie Bilodeau.

L'année 2017 avait été particulièrement difficile pour le couple alors que Julianne Séguin avait souffert de trois commotions cérébrales. Un chapitre plus ardu que les deux patineurs avaient pu mettre derrière eux après leur performance à Vancouver.

EN BONS TERMES

« Je respecte son choix, a affirmé Julianne Séguin. Il n'y a jamais de bon moment pour ça et dans un sens, c'en est un maintenant parce que ça nous donne quatre ans [avant les prochains Jeux olympiques]. »

Les patineurs assurent que la fin de leur équipe ne résulte pas d'un conflit personnel. Ils disent d'ailleurs être en « bons termes » malgré leur séparation.

« Charlie, je l'apprécie beaucoup, et ça ne changera rien à tout ce qu'on a accompli », a souligné la patineuse de 21 ans, originaire de Longueuil. Les deux athlètes maintiennent chacun de leur côté le cap sur les Jeux olympiques de 2022, mais confirment pour l'heure ignorer avec qui ils performeront pour la suite.

À l'aube de la nouvelle saison, Julianne Séguin n'exclut pas un retour sur la glace en couple dès cet automne. « Ça pourrait être dans un futur très rapproché », dit-elle. Les visées de son ex-coéquipier diffèrent. « Je ne veux pas me mettre de pression [...] et plutôt arriver vraiment prêt pour reprendre la compétition », indique-t-il.

Julianne Séguin et Charlie Bilodeau prévoient prendre « un peu de recul » et du temps pour eux au cours des prochaines semaines.

Photo Bernat Armangue, Archives Associated Press

Au niveau senior, le duo formé de Julianne Séguin et de Charlie Bilodeau s'était illustré en montant sur le podium des Championnats canadiens à trois reprises (bronze en 2015 et argent en 2016 et 2018).