Source ID:; App Source:

Tessa Virtue et Scott Moir en tournée pour remercier leurs partisans

La paire de patineurs visitera 30 villes canadiennes... (Photo Marta Iwanek, La Presse Canadienne)

Agrandir

La paire de patineurs visitera 30 villes canadiennes à l'automne dans le cadre de sa tournée.

Photo Marta Iwanek, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lori Ewing
La Presse Canadienne
Toronto

C'est l'occasion de remercier les partisans canadiens qui les ont accompagnés (en pensée) à Pyeongchang, et l'opportunité de rester compétitifs après le chant du cygne en Olympiade.

Tessa Virtue et Scott Moir sont les têtes d'affiche et les coproducteurs de la tournée «Merci Canada», qui va démarrer en octobre, en C.-B. Il y aura 26 arrêts au pays incluant la ville de Québec le 10 novembre, au Centre Vidéotron.

«C'est une belle tribune pour nous au niveau créatif, pour explorer un peu des avenues artistiques et des styles de patinage, a dit Virtue. Le projet nous permet aussi de diriger notre énergie vers quelque chose qui nous passionne, de combler le vide qui peut s'être créé avec la fin des compétitions.»

Virtue a 29 ans, un de moins que Moir. En Corée du Sud en février, ils ont captivé le Canada en méritant un deuxième titre olympique en danse sur glace.

Ils ont été occupés depuis. Deux tournées au Japon et une en Corée du Sud, en plus de participer à Stars on Ice Canada. Le duo a aussi été reçu à l'émission d'Ellen DeGeneres.

Virtue a posé en couverture du magazine Strong, elle qui est également le nouveau visage de Nivea Canada.

Partenaires depuis 21 ans, ils n'ont pas annoncé leur retraite officiellement, mais c'est surtout par manque de temps.

«Après Sotchi (les JO de 2014), nous avons réalisé qu'il nous faut des moments de réflexion et de détente, a dit Moir. Si quelqu'un nous avait dit alors que nous irions aux Jeux de 2018, nous aurions croulé de rire, tellement ça paraissait absurde.

«Nous savons qu'il nous faut du temps. Ça donne l'impression d'être une très belle façon de terminer, c'est sûr. Nous ne connaissons pas l'avenir, mais cette tournée et la liberté artistique qui vient avec, ça va avoir un gros impact.»

Virtue et Moir songeaient à une telle aventure depuis des années. Ils ont passé deux décennies à se conformer à ce que les juges demandent. Et chez les pros, ils ont eu peu de marge de manoeuvre dans les tournées où ils étaient en vedette.

L'équipe canadienne a brillé avec quatre podiums à Pyeongchang en incluant celui en équipe, le bronze de Kaetlyn Osmond chez les dames et le bronze d'Eric Radford et Meagan Duhamel, en couple.

Tout ce monde est à l'affiche de la tournée «Merci Canada», tout comme Patrick Chan et Elvis Stojko.

Le spectacle au Centre Vidéotron annonce aussi la participation spéciale de Joannie Rochette.

Chan, Duhamel et Radford ont pris leur retraite après les Jeux. Stojko a été trois fois champion du monde.

Pour Osmond, la tournée est une façon de récréer un peu de la magie de Pyeongchang.

«Ces Jeux-là ont été fabuleux et nous avons tous bâti une grande amitié, a dit Osmond. Normalement nous serions en préparation pour une compétition, mais au lieu de ça, nous nous préparons pour la tournée ensemble. Ça permet de retrouver un peu le même esprit que pendant la route vers les Jeux.»




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer