Brian Joubert, le champion d'Europe de patinage artistique et médaillé de bronze aux Mondiaux de Los Angeles, s'est séparé «d'un commun accord» de son entraîneur Jean-Christophe Simond, a-t-on appris vendredi auprès du patineur.

Mis à jour le 3 avr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

Joubert a fait appel à un de ses anciens entraîneurs, Laurent Depouilly, pour l'accompagner, à titre provisoire, jusqu'au Trophée mondial par équipes à Tokyo, du 16 au 19 avril, dernière épreuve de la saison.

La Fédération française des sports glace (FFSG) a annoncé qu'elle ferait ensuite appel «aux personnalités les plus compétentes du circuit international pour encadrer et représenter l'image du grand champion».

«Ça devenait difficile pour Jean-Christophe et invivable pour moi. Je pense que c'est la meilleure solution pour nous deux», a déclaré Brian Joubert

«Après un bonne première saison, ça a commencé à se dégrader à l'Euro de Varsovie, précise Joubert. Jean-Christophe n'était pas assez présent à Poitiers. Il n'y venait que 125 jours par an».

«Pour ma prochaine saison, avant les Jeux de Vancouver, je reste sur Poitiers. Je souhaite que Laurent Depouilly reste à mes côtés et que Tatiana Tarasova soit ma chorégraphe».

Jean-Christophe Simond, joint par téléphone, accusait le coup: «Dire que ça devenait invivable et que je n'étais présent que quatre mois par an est un énorme mensonge. Il faut réfléchir avant de dire des choses pareilles. J'ai vraiment l'impression d'être trahi. Je ne comprends pas qu'on cherche à détruire les personnes, plutôt que de dire simplement qu'on veut changer d'entraîneur. C'est vraiment moche, mais je ne veux pas polémiquer. Il est probablement mal conseillé», a-t-il dit.