Même si deux candidatures potentielles ont été retirées ces dernières semaines, le président du CIO Thomas Bach a déclaré qu'il était satisfait du nombre de villes candidates pour l'obtention des Jeux olympiques d'hiver de 2026.

ASSOCIATED PRESS

Les responsables du mouvement olympique autrichien ont retiré leur offre d'un projet bâti autour de Graz plus tôt ce mois-ci, et les électeurs suisses ont refusé que Sion dépose sa candidature le mois dernier.

Le Comité international olympique est toujours en pourparlers avec cinq candidatures potentielles: Turin et Milan, en Italie, Stockholm, en Suède, Erzurum, en Turquie, Calgary et Sapporo, au Japon.

« Nous sommes très satisfaits du processus de dépôt des candidatures », a mentionné Bach lors d'une conférence de presse vendredi à l'issue d'une rencontre du comité exécutif du CIO.

L'Allemand a suggéré la possibilité que moins de cinq candidatures se retrouvent sur le bulletin de vote lorsque les membres du CIO seront appelés à se prononcer en octobre 2019, à Milan.

Les villes dont les candidatures sont les moins fortes devraient bientôt être avisées de se retirer, afin d'éviter de perdre du temps et de l'argent.

Bach a d'ailleurs souligné que les responsables de la candidature de Sapporo discutaient déjà publiquement de la possibilité de viser les Jeux d'hiver de 2030.