La Bulgarie ne pourra pas envoyer son équipe d'haltérophilie aux Jeux olympiques d'été de Rio en 2016 à cause de ses antécédents en matière de dopage aux stéroïdes.

Publié le 19 nov. 2015
ASSOCIATED PRESS

La Fédération internationale d'haltérophilie (IWF) a déclaré que son comité exécutif avait déterminé que «la Bulgarie ne sera pas admissible» aux Jeux de Rio de Janeiro en août prochain.

En mars, huit hommes et trois femmes bulgares ont eu un test positif au stanozolol, un stéroïde anabolisant, pendant qu'ils étaient à l'entraînement.

La Bulgarie s'était ensuite retirée des Championnats européens d'haltérophilie, et 11 athlètes avaient été suspendus en prévision des Championnats du monde, qui se mettront en branle vendredi à Houston, au Texas.

Lors des Jeux olympiques de 2012 à Londres, deux haltérophiles bulgares avaient participé aux compétitions - terminant chacun cinquième.

L'IWF a aussi souligné qu'elle avait retiré un laissez-passer olympique à la Roumanie en raison de ses «nombreux tests antidopages positifs».