Le président du Comité international olympique (CIO), Jacques Rogge, s'inspirant des jeux Olympiques de la Jeunesse, voudrait donner un côté «plus fun» aux jeux Olympiques, se plaignant qu'ils soient souvent «trop sérieux et trop stressants».

Mis à jour le 24 août 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je pense à introduire aux Jeux traditionnels davantage de fun dans les compétitions qui parfois sont trop sérieuses, trop lourdes et trop stressantes», a-t-il déclaré mardi à la presse à Singapour, en tirant un bilan des premiers jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) qui ont à leur programme des sports olympiques, mais aussi des activités culturelles et éducatives.

«Je pense que les deux types d'activités - sportives et culturelles et éducatives - sont complémentaires», a ajouté le président du CIO.

Selon lui, les réussites enregistrées à Singapour pourraient être incorporées dans le format traditionnel des Jeux mais en agissant avec doigté. «Ce serait une erreur de dire que le programme des JOJ va être transférable automatiquement aux Jeux traditionnels», a-t-il averti. «Les JO seront toujours plus grands et nécessiteront une organisation plus sophistiquée», a affirmé M. Rogge.

«Les jeunes athlètes ne rencontrent pas d'athlètes d'autres sports et c'est une chose à laquelle ils doivent s'habituer. Nous leur apprenons des conduites sociales qu'ils ont à perfectionner», a-t-il poursuivi. De nombreux grands noms du sport mondial étaient présents à Singapour comme «ambassadeurs» de leur discipline.

«Ils (les jeunes) sont mis pour la toute première fois en contact avec un programme éducatif fantastique. Nous leur enseignons un style de vie sain, la prévention des blessures, du dopage et la recherche de l'excellence. Ce n'est pas que nous imposons ces valeurs. Nous les expliquons et les jeunes se les approprient», a conclu M. Rogge.

Les JOJ, qui ont débuté le 14 août et regroupé 3.600 jeunes âgés de 16 à 18 ans, inscrits dans 26 disciplines olympiques, doivent s'achever jeudi.