Le sprinteur américain Michael Johnson et le cycliste sur piste britannique Chris Hoy, quadruple champion olympique, étrenneront mardi les stades du parc olympique de Londres, deux ans jour pour jour avant l'ouverture des JO d'été dans la capitale britannique.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Les athlètes fouleront les pistes et les terrains des principales arènes de ces troisièmes olympiades britanniques sous le regard de Sebastian Coe, l'ancien champion de demi-fond à la tête du comité d'organisation, et du maire de Londres Boris Johnson.

Michael Johnson, quadruple médaillé d'or entre 1992 et 2000, s'élancera sur une piste provisoire du Stade olympique, une enceinte modulable de type Colisée capable de passer de 25.000 à 80.000 spectateurs.

Avant lui, John Amaechi, ancienne gloire de la ligue américaine de basket-ball (NBA), effectuera quelques lancers francs dans le stade de 12.000 places réservé au basket et au handball.

Quant à Hoy, ambassadeur des JO-2012, il devait tester le parquet du Vélodrome avec un autre pistard.

Un écran géant de 60 m2 sera par ailleurs installé mardi au pied de la colonne de Nelson sur le célèbre Trafalgar square. Il donnera le compte à rebours jusqu'à l'arrivée de la flamme olympique, puis diffusera certaines épreuves en direct pendant la compétition.

Le parc olympique de Londres est situé, à Stratford, dans l'est défavorisé de la capitale britannique, réhabilité à cette occasion.

The «Big Build» (le grand chantier), concentré sur la capitale, est en avance, au point qu'il pourrait être livré dès juillet 2011 au lieu d'octobre. Le président du Comité international olympique (CIO), Jacques Rogge, a récemment estimé le travail du comité olympique britannique «impressionnant».

Londres a été désigné le 6 juillet 2005 par le CIO pour organiser les JO 2012, aux dépens de Paris, New York, Moscou et Madrid.