Source ID:; App Source:

Français aux JO: Moore tente de se faire rassurant

Le ministre du Patrimoine canadien, James Moore... (Photo: PC)

Agrandir

Le ministre du Patrimoine canadien, James Moore

Photo: PC

Lia Lévesque
La Presse Canadienne
Montréal

Le ministre responsable des langues officielles, James Moore, a tenté de se faire rassurant, vendredi, concernant l'offre de services en français lors des Jeux olympiques de Vancouver en 2010.

De passage à Montréal pour annoncer une aide financière à des organismes artistiques, le ministre du Patrimoine, aussi responsable des langues officielles, a été appelé à commenter les inquiétudes du commissaire aux langues officielles Graham Fraser.

Plus tôt cette semaine, le commissaire a fait part de ses craintes concernant l'accès aux services en français lors des Jeux olympiques et paralympiques de Vancouver. M. Fraser s'était notamment dit préoccupé par la télédiffusion des jeux, qui a été confiée à un consortium formé de CTVglobemedia et Rogers, pour le volet anglais, et de TQS, RDS et RIS pour le volet français. Or, à l'heure actuelle, ces entreprises ne sont pas en mesure de garantir une pleine couverture des Jeux en français à tous les Canadiens, où qu'ils soient au pays.

Le ministre Moore a vanté les efforts faits jusqu'ici pour accroître la présence du français. «A peu près 97 pour cent des Canadiens vont avoir la capacité de voir les Jeux olympiques dans la langue officielle de leur choix, dans n'importe quel coin de notre pays», a-t-il dit.

Il a ajouté que la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Vancouver allait se dérouler dans les deux langues officielles. «Ca va respecter notre dualité linguistique», a-t-il opiné.

Même le relais de la flamme olympique dans les différentes communautés du Canada aura une saveur bilingue, a relevé le ministre Moore. «A chacun de ces événements-là, il y a un mandat (voulant) que les gens de la communauté en situation minoritaire linguistique vont être impliqués dans les célébrations», a-t-il dit.

Quant à savoir si ce bilinguisme s'étendra aussi aux services aux athlètes, aux délégations et à la presse, le ministre a là encore voulu se faire rassurant, même si des problèmes en ce sens ont déjà été soulevés, dans le passé, par des francophones. «Ca va être bilingue. On va avoir des services dans les deux langues officielles», a-t-il promis.

Il a lui-même souligné qu'«à peu près deux tiers des athlètes en 2010 vont venir de la province de Québec. Alors c'est très important pour nous autres que les familles qui veulent voir leurs athlètes gagner l'or à Vancouver soient capables de voir cette grande victoire dans la langue officielle de leur choix».

Avant le commissaire aux langues officielles Graham Fraser, le président du CRTC Konrad Von Finckenstein avait déjà dénoncé le fait que ces Jeux olympiques ne puissent être diffusés partout au pays dans la langue de la minorité.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer