Les autorités américaines ont lancé des convocations à des témoins pour se présenter devant un grand jury en vue d'enquêter sur les éventuelles fraudes de dopage, dénoncées notamment par Floyd Landis, contre Lance Amstrong et d'autres, a indiqué mardi le New York Times sur son site internet mardi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Trois cyclistes, dont Landis ont accusé récemment dans des entretiens au Wall Street Journal leur ancienne équipe, US Postal, d'avoir institué le dopage à l'époque où l'Américain Armstrong dominait le Tour de France.

Floyd Landis avait lancé ses accusations en mai dernier dans la presse et dans des courriers électroniques à des autorités antidopage et des institutions cyclistes, notamment sa fédération et la fédération internationale (UCI)

Le coureur éclaboussait une quinzaine de personnes, dont son ancien coéquipier Lance Armstrong, septuple vainqueur du Tour, et son fidèle directeur sportif Johan Bruyneel.

Ces accusations ont poussé l'Agence américaine antidopage (USADA) à lancer une enquête qualifiée de «significative» par le directeur général de l'Agence mondiale antidopage (AMA) David Howman.

De son côté, Lance Armstrong, qui à 39 ans, participe actuellement au Tour de France, a nié tout dopage, mettant en cause la valeur de la parole de Landis, déchu de sa victoire dans le Tour 2006 pour un contrôle positif à la testostérone, mais qui depuis a dépensé de fortes sommes pour tenter de prouver son innocence.