Baroudeur infatigable, l'Allemand Marcus Burghardt (BMC) s'est offert sa deuxième victoire d'étape au Tour de Suisse, vendredi.

LA PRESSE CANADIENNE

Burghardt s'est imposé en solitaire à Wetzikon au terme d'un raid de 60 kilomètres. Le peloton des favoris est arrivé avec cinq minutes de retard. Le Néerlandais Robert Gesink (Rabobank) conserve le maillot jaune.

Burghardt avait déjà triomphé mercredi à Frutigen en se débarrassant de ses deux derniers compagnons d'échappée dans les derniers kilomètres. Cette fois-ci, il a provoqué la décision à 60 kilomètres de l'arrivée alors qu'il faisait partie d'une échappée de 16 coureurs parmis lesquels on retrouvait son coéquipier suisse Mathias Frank ou les Espagnols Oscar Freire et Juan Antonio Flecha. Cette échappée a reçu la bénédiction du peloton au lendemain de la grande étape de montagne.

Pour le jeune Suisse Frank, qui se place souvent dans les échappées, la journée a été bonne. Il a pris la tête du classement du meilleur grimpeur et des sprints intermédiaires.

Désormais tout se jouera sans doute dans le contre-la-montre de Liestal dimanche, à moins d'un coup de Trafalgar samedi dans la campagne bâloise. Robert Gesink et ses huit poursuivants au classement général vont se disputer la victoire finale.

Les deux dernières étapes se disputeront ce week-end. Samedi, les coureurs partiront de Wetzikon pour rejoindre Liestal (172,4 km) sur un parcours très valloné. Dimanche, place au contre-la-montre de 26,9 km autour de Liestal.