Le coureur suisse Thomas Frei a été contrôlé positif à l'EPO lors d'un contrôle diligenté par la fédération suisse et a été retiré par son équipe BMC du Tour du Trentin auquel le coureur participait depuis mardi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Frei, qui est âgé de 24 ans, occupait la sixième place du classement général au Trentin.

Le coureur suisse, qui a débuté sa carrière chez Astana (2007 et 2008), a rejoint ensuite la formation américaine BMC dont le chef de file est le champion du monde en titre, l'Australien Cadel Evans, vainqueur mercredi de la Flèche Wallonne.

BMC a déjà retiré des courses dernièrement deux de ses coureurs, les Italiens Alessandro Ballan et Mauro Santambrogio, dont les noms ont été cités dans l'affaire de dopage présumé éclaboussant leur ancienne équipe (Lampre).

A la différence de Ballan et de Santambrogio recrutés seulement à l'intersaison dernière, Frei est membre depuis l'année passée déjà de la formation américaine financée par Andy Rihs, qui avait dissous l'équipe Phonak après le scandale provoqué par le contrôle antidopage positif de son leader, l'Américain Floyd Landis, vainqueur déchu du Tour de France 2006.

Le dirigeant de l'équipe, Jim Ochowicz, a précisé que le retrait de Frei du Tour du Trentin n'était pas une reconnaissance de culpabilité mais une application des règles internes du groupe.

«Il revient au coureur de se défendre de cette accusation», a ajouté la formation américaine.

Le résultat de la contre-analyse (échantillon «B») n'est pas encore connu.