François Parisien était en visite chez son entraîneur personnel à Philadelphie quand il a rappelé.

Simon Drouin LA PRESSE

François Parisien

Forme optimale

François Parisien était en visite chez son entraîneur personnel à Philadelphie quand il a rappelé. Le cycliste de Repentigny y prépare le Championnat international de Philadelphie, la plus importante course d'un jour aux États-Unis, présentée le 7 juin.

Parisien et ses potes de Planet Energy, seule équipe pro canadienne, attendent les prochaines semaines avec anticipation. «La cohésion de groupe est parfaite. Tout ce qui nous manque est une forme optimale pour chacun des coureurs», a-t-il indiqué au sujet de la formation dont font partie Martin Gilbert, Keven Lacombe, Bruno Langlois et Éric Boily.

Fin avril, Planet Energy a obtenu son résultat le plus probant avec la troisième place de Parisien au Tour du Battenkill, sorte de version américaine de Paris-Roubaix. Sinon, les hommes de Steve Bauer se sont fait les dents au Tour de Gila, au Nouveau-Mexique, en côtoyant Lance Armstrong, et ont participé à la course par étapes Joe Martin, en Arkansas. «Quelques gars ont eu des malchances, dont des blessures aux genoux, ce qui a un peu déstabilisé l'équipe», a évalué Parisien. On peut suivre les faits et gestes de l'équipe sur twitter.com/planetenergy, où Bauer y distille sa passion et son humour.

 

David Veilleux

Clavicule

Trois semaines avant Lance Armstrong, David Veilleux s'est fracturé la clavicule gauche lors du premier camp d'entraînement de son équipe, Kelly Benefit, au Texas.

Dans une descente, le cycliste de Cap-Rouge a tendu une main vers les poches arrière de son maillot. Au même moment, il a frappé un trou et s'est retrouvé sur le bitume. Le double champion canadien U23 sur route calcule que sa préparation a été retardée de six semaines.

À son retour à la compétition, fin avril, il a accusé le coup. «Je n'avais pas les jambes pour obtenir de bons résultats, a expliqué le coureur de 21 ans. C'est difficile. Il me manque beaucoup de volume. Ça prendra du temps et c'est un peu normal que je ne sois pas de niveau tout de suite. J'y travaille. Je vais essayer d'être en forme pour le Tour de Beauce et les championnats canadiens de Saint-Georges-de-Beauce.» Tout comme Parisien, Veilleux participe ce week-end au Grand Prix de Wilmington, au Delaware, et à la Kelly Cup, à Baltimore.

Charles Dionne

Déceptions

Depuis ses spectaculaires victoires à San Francisco (2002 et 2004) et un passage infructueux en Europe chez la défunte Saunier Duval (2006), Charles Dionne s'est fait beaucoup plus discret. L'athlète de 30 ans a vécu deux grandes déceptions en 2009: sa non-sélection pour le Tour de Californie et le report des Championnats panaméricains, sur lesquels ils misaient beaucoup, en raison de la grippe porcine. Son équipe, Fly V Australia/Succesful Living, éprouve également des difficultés financières, au point où les coureurs devaient défrayer les coûts de déplacement pour participer au Tour de Gila. Dionne a dit non merci, préférant courir au Québec et rester auprès de sa famille.

«C'est un mal pour un bien, dit le nouveau papa d'une petite fille de huit mois. J'aimerais courir davantage, mais je serai prêt quand ils vont m'appeler. Je considère que j'ai un bon niveau de forme en ce moment.» Dionne espère que Fly V Australia pourra se relancer et écarte l'idée de se retirer. «J'examine la situation une année à la fois. Pour l'instant, ça va bien et on continue comme ça», a-t-il indiqué. Le coureur de Saint-Rédempteur a bon espoir d'être du départ à Philadelphie, le 7 juin, et prendra assurément part au Tour de Beauce, la semaine suivante.