Lance Armstrong a déclaré qu'il essayait seulement d'aider Alberto Contador quand il a affirmé que le coureur espagnol avait «encore beaucoup à apprendre».

ASSOCIATED PRESS

«Je ne pensais pas à ça comme une critique à son encontre», a expliqué Armstrong, vendredi, lors d'une conférence de presse à la veille de Milan-San Remo, sa première course européenne depuis sa septième victoire sur le Tour en 2005.

La semaine dernière, Contador avait perdu trois minutes et le maillot jaune lors de l'avant-dernière étape de Paris-Nice après avoir été victime d'une fringale.

«J'ai énormément de respect pour Alberto. Il n'y a pas meilleur que lui, moi inclus, a déclaré Armstrong. J'apprécie Alberto. Il est dans notre équipe et c'est mon boulot de l'aider car je suis plus âgé.»

Armstrong a ajouté qu'il avait l'intention de discuter avec Contador, vainqueur du Tour de France 2007, afin d'apaiser les choses avant leur première course ensemble, le Tour de Castille et Leon en Espagne la semaine prochaine.

Avant de prendre sa retraite, Armstrong a disputé Milan San Remo six fois et n'a jamais gagné la course.

«Je ne veux pas avoir l'air du parfait tire-au-flanc, mais je n'ai pas beaucoup d'ambition sur cette course, a déclaré l'Américain à propos de la Primavera disputée samedi. Le final peut être très dangereux, ce n'est pas un secret. Je veux juste éviter les ennuis et terminer la course.»

Armstrong a ajouté que le Tour de Castille et Leon serait plus important dans sa préparation pour le Giro et le Tour de France.

«La semaine prochaine ce sera une grosse semaine en Espagne avec deux arrivées au sommet et un contre-la-montre, a-t-il dit. Ca me donnera une vraie indication pour savoir où j'en suis. Je pense qu'on est dans les temps.»