Source ID:; App Source:

Le Heat à une victoire d'une quatrième finale consécutive

Les Pacers ont été incapables de neutraliser LeBron... (Photo Steve Mitchell, USA Today)

Agrandir

Les Pacers ont été incapables de neutraliser LeBron James, qui a inscrit 32 points dans la victoire du Heat lundi soir.

Photo Steve Mitchell, USA Today

Agence France-Presse
Miami

Le Heat de Miami a remporté une victoire de 102-90 face aux Pacers de l'Indiana, lundi soir, et n'est plus qu'à une victoire d'atteindre la finale de la NBA pour une quatrième année d'affilée.

Emmené par un très bon LeBron James (32 points, 10 rebonds et 5 passes) bien soutenu par Chris Bosh (25 points), le Heat, double champion en titre, mène désormais la série 3-1. Le cinquième match aura lieu mercredi à Indianapolis.

Légèrement en avance à la mi-temps (49-44), le Heat a accéléré au troisième quart avec notamment 14 points de James, pour aborder la dernière période avec 16 points d'avance (80-64).

Ils n'ont plus jamais été réellement menacés par les Pacers, même si ces derniers ont réussi une série de 13-1 pour revenir à 84-95.

Outre la performance de LeBron James, c'est celle de Chris Bosh qui a ravi la foule de Miami. Alors que sa mire s'était déréglée à l'attaque de la finale de conférence, Bosh a retrouvé sa précision lundi et inscrit 17 points lors des 17 premières minutes.

«Je pensais bien que ça arriverait aujourd'hui, a assuré James. Je lui ai dit qu'il allait faire ce genre de match. C'est grâce à lui que nous avons réussi cet excellent début de match».

Bosh a expliqué avoir pris confiance grâce à ses premiers paniers marqués rapidement.

«Parfois, ils faut tout simplifier et revenir à la base, a-t-il commenté. En tant que marqueur, on veut voir ses premiers tirs entrer. Ça m'a aidé à être agressif au fur et à mesure que le match avançait. J'ai pu cesser de réfléchir et jouer le match».

À partir de là, «nous avons pu jouer le match que nous voulions du début à la fin (...) jouer à notre rythme et dicter le tempo», s'est-il félicité.

Si bien que les efforts conjugués de Paul George (23 points), David West (20 points, 12 rebonds) et George Hill (15 points) ont été insuffisants pour les Pacers.

Le seul espoir pour les Pacers de remporter les trois prochains matchs serait de museler LeBron James. «C'est le meilleur joueur au monde. Nous devons absolument lui rendre la vie difficile», a reconnu l'entraîneur des Pacers Frank Vogel.

Le vainqueur de cette finale de l'Est affrontera le vainqueur du duel au sommet de la conférence de l'Ouest qui oppose les Spurs de San Antonio au Thunder d'Oklahoma City. Les Spurs mènent la série 2-1 et le quatrième match aura lieu mardi soir.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer