Source ID:; App Source:

Séries de la NBA: débuts difficiles pour les favoris

Après un départ spectaculaire (40-11), les Pacers de... (Photo Brett Davis, USA Today)

Agrandir

Après un départ spectaculaire (40-11), les Pacers de l'Indiana ont tout juste joué pour ,500 (16-15) dans les derniers mois du calendrier régulier avant d'être surpris par les modestes Hawks d'Atlanta dans le premier match des séries.

Photo Brett Davis, USA Today

Même si l'on n'est encore qu'au début des séries, la situation est déjà difficile pour plusieurs favoris. Les deux équipes les mieux classées dans l'Est et dans l'Ouest, Indiana et San Antonio, ont perdu un match à domicile et n'ont pas montré la même assurance qu'en saison régulière.

À Indianapolis, on murmure que l'entraîneur Frank Vogel est sur la corde raide, malgré une saison de 56 victoires. Après un départ spectaculaire (40-11), les Pacers ont tout juste joué pour ,500 (16-15) dans les derniers mois du calendrier régulier avant d'être surpris par les modestes Hawks d'Atlanta dans le premier match des séries.

À San Antonio, les Spurs avaient difficilement pris les devants dans la série, mais les Mavericks de Dallas ont repris l'avantage du terrain dans une victoire décisive de 113-92, mercredi. Avec les vétérans Dirk Nowitzki, Shawn Marion, Vince Carter, Jose Calderon ou Samuel Dalembert, les Mavericks sont aussi aguerris que les Spurs, et l'affrontement pourrait être long.

À Miami, les doubles champions en titre ont remporté leurs deux premiers matchs, mais les jeunes Bobcats de Charlotte ont donné du fil à retordre à LeBron James et Dwyane Wade de même qu'aux autres joueurs du Heat.

Dans l'Ouest, Oklahoma City et Los Angeles (les Clippers, pas les Lakers!) font eux aussi face à des adversaires plus coriaces que prévu. Kevin Durant, le «probable» joueur par excellence de la saison régulière, a marqué 69 points en 2 matchs pour le Thunder, mais il devra sans doute faire encore mieux.

À Los Angeles, Blake Griffin et Chris Paul portent les espoirs d'une communauté habituée aux titres, mais les Clippers n'ont visiblement pas la même assurance en séries éliminatoires que leurs glorieux colocataires au Staples Center. Et comme l'entraîneur Doc Rivers n'a pas apporté le système défensif qu'il avait mis au point il y a quelques années à Boston, on ne misera pas sur son équipe.

La situation est encore plus désastreuse pour les Bulls de Chicago et les Rockets de Houston. Privés depuis plusieurs mois de leur meneur offensif Derrick Rose, les Bulls ont fait illusion en saison régulière grâce à l'excellent Joakim Noah, joueur défensif par excellence de la NBA. Leurs lacunes en offensive les ont toutefois rattrapés contre les jeunes Wizards de Washington.

À Houston, les Rockets croyaient s'être assuré le championnat en obtenant Dwight Howard et James Harden. Ils sont menés 2-0 par les Trail Blazers de Portland après avoir perdu le premier match en prolongation, puis le second plus décisivement. Howard n'a pas mal joué - 32 points et 14 rebonds dans le deuxième match - , mais il a été dominé par LaMarcus Aldridge, surtout en fin de rencontre.

Plusieurs favoris ont donc déjà compromis leurs chances d'aller jusqu'au bout, mais la course au championnat de la NBA reste bien ouverte.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer