Source ID:; App Source:

L'équipe canadienne de basketball féminin ira aux Jeux de Londres

En vertu d'une victoire de 71-63 sur les Japonaises, les basketteuses ... (Photo : Umit Bektas, Reuters)

Agrandir

Photo : Umit Bektas, Reuters

Sportcom

En vertu d'une victoire de 71-63 sur les Japonaises, les basketteuses canadiennes ont conclu le tournoi de qualification olympique au cinquième échelon, dimanche, à Ankara, décrochant du même coup le dernier laissez-passer disponible en vue des Jeux olympiques de Londres.

« C'est le plus beau jour de ma vie! » ont été les premiers mots de la Québécoise Lizanne Murphy en entrevue à Sportcom. « Pour toutes les filles de l'équipe, c'est un rêve qui devient réalité! »

La seule athlète de la Belle Province présente en Turquie a contribué à la victoire canadienne en marquant 7 points au cours des 17 minutes où elle a été sur le terrain. L'Ontarienne Courtnay Pilypaitis a dominé l'attaque canadienne avec 21 points.

Après avoir pris les devants 21-11 au terme des dix premières minutes de jeu, les Canadiennes ont tenu bon à une poussée des Japonaises qui ont réduit l'écart à six points au deuxième quart. À la demie, les représentantes de l'unifolié ont retraité au vestiaire avec une avance de 31-37.

De retour sur le terrain, les Canadiennes ont repris leur avance de dix points au troisième quart, portant la marque à 52-42 avec dix minutes à faire dans la rencontre.

L'écart s'est à nouveau rétréci au quatrième quart. Les Japonaises ont même chauffé dangereusement les Canadiennes se rapprochant à trois points, mais les joueuses de l'unifolié sont tout de même sorties victorieuses, s'imposant finalement 71-63.

« C'est toujours difficile avec cette équipe, car les joueuses sont rapides et peuvent super bien lancer au 3 points, a affirmé Murphy. Il fallait donc rester très concentrées défensivement. »

Selon la résidente de Beaconsfield, la défensive canadienne a eu beaucoup d'impact sur la victoire. « Nous avons l'une des meilleures défenses au monde alors nous voulions capitaliser sur cet aspect. Nous savions aussi que la numéro 13 (ndrl : la Japonaise Yuko Oga) était très forte et d'autres joueuses pouvaient également très bien lancer au 3 points. Il fallait être vraiment serrées sur elles tout au long du match. »

« Mais les Japonaises sont aussi des joueuses très rapides, alors la clé était de ralentir le jeu », a ajouté Murphy.

Rappelons que les cinq premières équipes du tournoi obtenaient leur qualification olympique. Après avoir perdu 56-59 en quart de finale contre la Croatie, le Canada devait gagner ses deux matchs de classement pour s'assurer de finir cinquième. Les joueuses du pays l'ont d'abord emporté 58-41 face aux Argentines, samedi, avant d'affronter les Japonaises dans la rencontre ultime, dimanche.

« Nous étions vraiment motivées. Cette année, il y a quelque chose de spécial dans notre équipe et c'était notre chance. Nous étions tellement déçues après notre défaite contre la Croatie et si nous avions manqué notre première chance, il n'était pas question de rater la deuxième. »

Grâce à leur victoire en quart de finale plus tôt cette semaine, les Croates, les Tchèques, les Turques et les Françaises ont aussi obtenu leur laissez-passer olympique.

Les joueuses canadiennes reviendront maintenant au pays afin de passer quelques jours avec leurs proches avant de se réunir pour le dernier droit avant les Jeux de Londres. Et maintenant que leur place olympique est acquise, les Canadiennes n'envisagent pas faire de la figuration dans la capitale britannique. « Nous avons déjà gagné contre les meilleures équipes au monde, alors si nous jouons notre jeu, nous allons faire du dommage! » prédit Murphy.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer