Le Thunder d'Oklahoma City a décroché son billet pour la finale de la Conférence de l'Ouest en battant les Lakers de Los Angeles 106-90 pour les éliminer en cinq matchs au deuxième tour des séries, lundi soir, avec respectivement 28 points de Russell Westbrook et 25 de Kevin Durant.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«On est de retour là où on était l'année dernière et cette fois il faudra franchir ce cap», a déclaré Kevin Durant, éliminé à ce stade par les Mavericks de Dallas la saison dernière et qui voudra faire mieux face aux Spurs de San Antonio, déjà qualifiés aux dépens de l'autre équipe de Los Angeles, les Clippers.

«Cela va être un énorme défi mental. Nous allons jouer contre une équipe qui n'a pas connu la défaite depuis un bout de temps», a ajouté Westbrook au sujet des Spurs qui ont remporté leurs 18 derniers matchs.

«Ils jouent ensemble depuis longtemps et ils se trouvent les yeux fermés», a complété le meneur du Thunder, encore décisif lundi avec ses 28 points.

Aux Lakers, les 42 points de Kobe Bryant ainsi que les 14 points et 16 rebonds de Pau Gasol n'ont pas suffi. Lundi, c'est surtout le banc californien qui a souffert de la comparaison avec 5 points seulement, contre 35 pour les remplaçants du Thunder.

«C'est frustrant mais on a été battus par une équipe extrêmement explosive qui s'est rôdée au fil des années», a commenté Bryant.

Si les jeux sont faits dans l'Ouest, la situation dans l'Est est beaucoup plus indécise.

Les Celtics de Boston ont repris l'avantage 3-2 dans la série en battant les 76ers de Philadelphie 101-85, lundi soir. Brandon Bass a inscrit 27 points pour les Celtics, dont 18 au troisième quart, que les locaux abordaient avec un handicap de six points et où ils ont renversé la vapeur en infligeant un 28-16 aux 76ers.

«Lorsque vous possédez un meneur comme Rondo, le ballon n'a pas de mal à vous trouver», a déclaré Bass à propos de son meneur de jeu, Rajon Rondo, qui a délivré 14 passes décisives et marqué 13 points.

Bass a été un soutien précieux lundi pour une équipe de vieux gladiateurs, Paul Pierce, ses 34 ans et son genou gauche douloureux, Ray Allen, 36 ans, en délicatesse avec sa cheville droite, Garnett qui aura 36 ans samedi...

Pour compléter ce tableau, Avery Bradley joue avec une épaule gauche douloureuse qui nécessiterait une opération.

Le prochain match aura lieu mercredi à Philadelphie. En cas de victoire des 76ers, le septième match aura lieu samedi à Boston.

En attendant, le Heat de Miami recevra mardi soir les Pacers de l'Indiana: les deux équipes sont à égalité 2-2.