Le directeur de l'Association des joueurs de la NBA (AJNBA), Billy Hunter, a déclaré que le plus important circuit de basketball professionnel a imposé un lock-out à ses joueurs après l'échec des négociations pour la ratification d'un nouveau contrat de travail.

ASSOCIATED PRESS

La NBA a confirmé quelques heures plus tard qu'à compter de 00h01 vendredi, les joueurs n'auraient plus accès aux installations de leurs clubs respectifs.

Les propriétaires ont déclaré que le dernier contrat de travail leur avait coûté des millions de dollars. Le commissaire adjoint de la NBA, Adam Silver, a déclaré par communiqué que le contrat de travail ratifié en 2005 avait «créé un système malsain qui a apporté de lourdes pertes financières pour nos équipes».

Cet arrêt de travail met évidemment en péril la saison 2011-12.

Malgré une rencontre de trois heures, jeudi, les deux parties n'ont pu resserrer l'écart qui sépare leurs demandes respectives. La convention collective de la NBA vient à échéance à minuit, dans la nuit de jeudi à vendredi.

Toutes les activités de la ligue sont présentement en suspens, dont l'ouverture du marché des joueurs autonomes, qui devait avoir lieu vendredi. Des matchs pourraient également être annulés: le précédent conflit de travail avait amputé la saison 1998-99, la réduisant à 50 matchs. C'est la seule fois où la NBA a annulé des matchs pour un conflit de travail.

Matt Bonner, qui fait partie du comité exécutif de l'AJNBA, a déclaré qu'on avait tenté d'éviter un lock-out, mais que malheureusement, une attente n'avait pu survenir.