Pat Riley, le président du Heat de Miami, a assuré mardi qu'il maintenait sa confiance en Eric Spoelstra au poste d'entraîneur et que lui-même n'avait aucune intention de revenir sur le banc, en dépit de la défaite face aux Mavericks de Dallas en finale de la NBA.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le fait de ne pas vouloir diriger «ne veut pas dire que je n'ai pas la flamme. Mais nous avons un jeune et grand entraîneur (Spoelstra) et je veux le soutenir. J'espère qu'il pourra grandir comme je l'ai fait», a déclaré Riley avant de souligner: «c'est seulement sa troisième saison (comme entraîneur de Miami)».

«Je sais tout le monde nous attendait (pour le titre) mais cela ne s'est pas réalisé», a regretté Riley.

«Je le dis et je n'ai pas peur de le dire. Nous serons encore candidats à plusieurs titres», a-t-il conclu, indiquant qu'il allait construire une équipe encore plus forte autour de ses trois vedettes LeBron James, Dwyane Wade et Chris Bosh.

Pat Riley a remporté cinq titres de la NBA en tant qu'entraîneur (4 avec les Lakers de Los Angeles, 1 avec le Heat de Miami plus un autre en tant que joueur). Il s'est éloigné des parquets il y a trois ans pour devenir président du club et a engagé Eric Spoelstra.