La Chine s'est fait enlever mercredi une médaille de bronze décrochée lors des Jeux olympiques de 2000 à Sydney, ce pays ayant aligné une gymnaste plus jeune que l'âge limite permis. Cette médaille remise à l'équipe féminine chinoise reviendra maintenant aux États-Unis.

ASSOCIATED PRESS

Le Comité international olympique a réagi après que des enquêtes effectuées par la Fédération internationale de gymnastique (FIG) eurent permis de déterminer que Dong Fangxiao n'avait que 14 ans à l'occasion des JO de 2000. Les gymnastes doivent avoir au moins 16 ans au cours d'une année olympique pour être admissibles.

Les résultats de Dong obtenus à Sydney ont été annulés en février par la FIG. Parce que ses scores ont aidé la Chine à rafler le bronze à la compétition d'équipe, la FIG a recommandé au CIO de reprendre la médaille.

Comme prévu, le comité exécutif du CIO a donné son aval à la recommandation et a officiellement enlevé la médaille mercredi, à l'occasion de la première de deux journées de réunions à Dubaï.

Le porte-parole du CIO Mark Adams a indiqué que Dong a aussi vu ses résultats obtenus dans des épreuves individuelles - une sixième place aux exercices au sol et une septième place au cheval de saut - être annulés.

Des interrogations au sujet de l'âge de certaines gymnastes chinoises ont été soulevées à l'occasion des JO de Pékin en 2008. Malgré certains doutes, la FIG n'a pu sanctionner la Chine parce que l'équipe chinoise a fourni des documents montrant que les athlètes avaient l'âge minimal.

Dong a toutefois travaillé à titre d'officielle lors des JO de Pékin et selon ses renseignements d'accréditation, elle serait née le 23 janvier 1986. Ce qui lui aurait donné l'âge de 14 ans à Sydney.