Il aura 39 ans mercredi. Et déjà l'heure des bilans approche pour Haile Gebreselassie. Alors qu'une sélection olympique semble de plus en plus improbable pour Londres, «Gebre» a annoncé qu'il allait bientôt abandonner sa distance favorite, celle qu'il a outrageusement dominée au tournant des années 2000: le 10 000 mètres.

Publié le 16 avr. 2012
Gabriel Béland LA PRESSE

Le coureur éthiopien compte participer à une ultime course sur cette distance lors des rendez-vous d'Hengelo, aux Pays-Bas, le 27 mai prochain. «Ce sera ma dernière course sur 10 000 mètres, a annoncé Gebreselassie lundi, au lendemain du marathon de Vienne. Mais je me sens encore bien. Il y a seulement une petite différence avec mes temps de 2011.»



Gebreselassie a longtemps été le maître incontesté du 10 000 mètres. Il a remporté l'or olympique à deux reprises sur cette distance - en 1996 et en 2000 - et a été sacré champion du monde quatre fois.



Il a établi en juin 1998 un record du monde (26:22,75) qui a tenu sept ans, jusqu'à ce que son compatriote Kenenisa Bekele ne le surpasse de cinq secondes en 2005. Bekele a d'ailleurs repris le flambeau sur la distance. Il a remporté l'or à Pékin, où «Gebre» a fini sixième.



Celui qu'on surnomme «l'empereur» a probablement connu ses derniers Jeux en Chine. Ses temps au 10 000 m et au marathon sont décevants. L'Éthiopie pourrait lui offrir un laissez-passer pour «services rendus». Mais il serait surprenant que l'État africain se prive de munitions dans la lutte sans merci qu'il livre au Kenya en course de fond.